Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Littérature - Roman - UN HOMME CRUEL de Gilles Jacob (Grasset)

    littérature, cinéma, livre, lecture, Gilles Jacob, Un homme cruel, Sessue Hayakawa, Le pont de la rivière Kwaï, Fortaiture, David Lean, Grasset

    La vie passera comme un rêve. Les pas perdus. Le Fantôme du Capitaine. Le festival n’aura pas lieu. J’ai vécu dans mes rêves. Et désormais  Un homme cruel. Les titres des livres de Gilles Jacob sont de belles promesses d’évasion, des invitations au voyage. Promesses tenues, toujours. Il me tardait d’autant plus de découvrir ce dernier livre que son auteur en parlait avec enthousiasme (l’enthousiasme, voilà d’ailleurs une autre qualité commune à ses ouvrages) et avec d’autant plus d’impatience  que l’adjectif cruel n’est pas celui qui lui sied le mieux, moins bien que l'adjectif malicieux en tout cas. Ce titre, forcément en trompe-l’œil donc, qui contrastait avec ceux de ses précédents livres, aiguisait davantage encore ma curiosité.

    littérature, cinéma, livre, lecture, Gilles Jacob, Un homme cruel, Sessue Hayakawa, Le pont de la rivière Kwaï, Fortaiture, David Lean, Grasset

     A propos de son personnage de Lucien Fabas dans son roman Le festival n’aura pas lieu,  Gilles Jacob écrivait, « Le bonheur de transmettre s’imposait à lui comme une évidence ». A Gilles Jacob certainement aussi. Comme ce fut le cas dans ses savoureux échanges épistolaires avec Michel Piccoli ( J’ai vécu dans mes rêves, ainsi s'intitulait ce dernier livre, encore une invitation au rêve que je vous recommande d’ailleurs de lire.  Et qui raconte déjà la complexité de l’acteur, derrière l’image, d'homme cruel ou de "bizarres" comme Michel Piccoli qualifiait lui-même ses personnages, leur trouvant là une caractéristique commune écrivant qu'il avait "beaucoup joué les bizarres mais pas tellement les voyous"). Ce bonheur de transmettre de Fabas, revenons-y, se retrouve aussi dans Un homme cruel. Un homme qui lui aussi a vécu dans ses rêves. Un destin hors du commun qu’Hollywood n’aurait peut-être même pas osé inventer. Une star. Une vraie. Même si ce substantif est aujourd’hui tellement galvaudé qu’il en perd toute signification. Sessue Hayakawa en était pourtant une...

    littérature, cinéma, livre, lecture, Gilles Jacob, Un homme cruel, Sessue Hayakawa, Le pont de la rivière Kwaï, Fortaiture, David Lean, Grasset

    Sessue Hayakawa. Peut-être comme à moi, ignominieusement comme à moi plutôt, ce nom ne vous dira-t-il rien ? Certainement avez-vous néanmoins vu Forfaiture (celui de 1915, The Cheat, ou son remake d'ailleurs, signé Marcel L'Herbier, en 1937, Sessue Hayakawa y reprenait son rôle) et Le Pont de la rivière Kwaï ? Comment oublier Haka Arakau, riche collectionneur birman surnommé le roi de l'ivoire dans le film de Cecil B. DeMille de 1915 ? Comment oublier le colonel Saïto dans l’adaptation du roman de Pierre Boulle, le film aux 7 Oscars de David Lean ? Un de mes premiers souvenirs de cinéma à la télévision, le 28 mars 1987, comme l'avait scrupuleusement écrit mon père sur ces petites fiches sur lesquelles il notait les titres des films que je voyais dans mon enfance, et la date associée au visionnage, et que j'ai retrouvées, non sans émotion, à cette occasion. Le Pont de la rivière Kwaï était le tout premier de cette très longue liste qui dura des années et remplit une multitude de fiches,  immortalisant ces moments de cinéma.

    Et, pourtant, celui qui a incarné ces deux personnages inoubliables est, lui, tombé dans l’oubli…

    littérature, cinéma, livre, lecture, Gilles Jacob, Un homme cruel, Sessue Hayakawa, Le pont de la rivière Kwaï, Fortaiture, David Lean, Grasset

    littérature, cinéma, livre, lecture, Gilles Jacob, Un homme cruel, Sessue Hayakawa, Le pont de la rivière Kwaï, Fortaiture, David Lean, Grasset

    Comment peut-on pourtant oublier ce visage ? Sur la couverture du livre de Gilles Jacob, l’air ombrageux, mystérieux, féroce (ou simplement le masque de la mélancolie ?), résigné peut-être, les traits d’une finesse rare, d’une beauté indéniable et ce titre qui semble trop bien lui convenir pour ne pas dissimuler une autre vérité. « Ses lèvres retroussées lui donnent un air énigmatique, c’est la Joconde au masculin » comme l’écrit si bien Gilles Jacob. Une couverture qui est déjà une invitation. Une nouvelle. Et c’est en effet à un nouveau voyage que nous convie Gilles Jacob. Un voyage à travers une vie aussi romanesque que celles des personnages que Sessue Hayakawa a incarnés. Une vie tumultueuse entre  Tokyo, Los Angeles, Monaco et Paris. La vie multiple d’un homme qui de star mondiale et adulée en passant par « agent péril jaune » pour la résistance française termina sa vie comme frère Kintaro, avec les moines bouddhistes. En paix, enfin.

    littérature, cinéma, livre, lecture, Gilles Jacob, Un homme cruel, Sessue Hayakawa, Le pont de la rivière Kwaï, Fortaiture, David Lean, Grasset

    Né au Japon en 1889, parti très jeune pour l'Amérique mais déjà éprouvé par la vie (une tentative avortée de hara-kiri et un accident l’ayant rendu sourd d’une oreille étant déjà passés par là), Sessue Hayakawa devient, dès les années 1910, au temps du muet, la première grande star d'origine asiatique de Hollywood. « Et l’un de ses plus grands séducteurs. Son charisme, son charme, son regard ont fait fondre de nombreuses comédiennes, provoquant auprès de ses admiratrices des scènes d’hystérie. » Ses réceptions fabuleuses dans son château californien firent la une des journaux de l’époque, des réceptions auxquelles le Gatsby de Fitzgerald n’aurait rien eu à envier. "Jusqu’au jour où le racisme anti-japonais provoque la chute de l’idole et une vertigineuse fuite en avant. L’opium, le jeu, les tentatives d'assassinats, les années folles, la résistance pendant la Seconde guerre mondiale, sans oublier le tournage du mythique Pont de la rivière Kwaï, le film aux 7 Oscars"…même si celui du second rôle pour lequel il fut pourtant nommé lui échappa.

    L’histoire de Sessue Hayakawa  est donc l’histoire vraie d’une star tombée dans l’oubli. Un comédien qui fut aussi renommé que Charlie Chaplin ou Rudolf Valentino (« Sa venue au monde coïncide, à deux mois près, avec celles d’Adolf Hitler et de Charlie Chaplin. Mais comment soupçonner qu’il croiserait l’un et serait ami de l’autre ? », « l’égal en popularité de Chaplin, Douglas Fairbanks  et autres William Hart »), "un personnage de légende qui n’occupe plus aujourd’hui que quelques lignes dans les histoires du cinéma".  Une vie qui dépasse la fiction. De lui, en 1917, le critique Louis Delluc écrivit: « On ne peut rien en dire : c’est un phénomène ». Au sommet de sa carrière, il enchaîna même « 11 films en 2 ans » !

    Le destin de Sessue est absolument passionnant et il l’est d’autant plus que si sa vie est bien sûr unique, singulière, et même exceptionnelle, l’histoire est aussi universelle. L’éternelle histoire de la versatilité du public et du succès, de la gloire éblouissante et de l’oubli assassin. Finalement un peu aussi la métaphore de notre époque qui, plus violemment qu'aucune autre, encense et glorifie aussi vite et bien qu’elle dévore, déshonore, détruit et oublie. Course insatiable et carnassière contre le temps et l’oubli voraces. Et qui mieux que Gilles Jacob, qui fut à la tête du Festival de Cannes de 1978 à 2014 (et qui est toujours président de la Cinéfondation) pouvait nous raconter cette histoire avec lucidité, malice et bienveillance, lui qui, du haut de ses marches, et mieux que nul autre, surtout depuis qu’il ne les surplombe plus, a certainement constaté et observé la versatilité des amitiés, la veulerie des opportunistes, l’injustice du succès parfois,  la duplicité et la force enjoliveuse ou destructrice de l’image et bien sûr l’univers, fascinant et lunatique, du cinéma ?

    Sessue « obsédé par son propre reflet » n’avait rien de cruel, contrairement au(x) personnage(s) qu’il a incarné(s) ( « il a atteint son apogée dès ses débuts grâce à un rôle génial, inquiétant, cruel.»). Ou du moins rien de plus que la plupart d'entre nous. C’est d’ailleurs aussi l’histoire de sa vie. Celle d’un homme entre deux identités. Enfermé dans une image, une apparence : « Je me rends compte que j’étais devenu un homme d’affaires américain, au lieu de l’artiste japonais que j’ai toujours rêvé d’être. », « Ses films ont fait de lui un traitre à la patrie. En interprétant des individus lâches, dépravés, il a donné de son pays une image déshonorante. », « Il est trop occidentalisé pour les Japonais  et trop moralisateur pour les Américains. » , « Durant toute sa vie, Sessue s’est senti japonais aux Etats-Unis et américain au Japon. »

    C’est bien sûr cette dichotomie entre son être et l’image qui est passionnante mais aussi le portrait de l’être plus sensible, avec sa femme,  Tsuru Aoki.  « Un homme cruel » nous raconte aussi une passionnante histoire d’amour qui a surmonté le temps et la distance et le succès et les infidélités, et une autre, impossible, chacune révélant une autre facette du personnage. Gilles Jacob décrit magnifiquement les tourments de l'âme et du cœur, une autre histoire dans l'Histoire. C’est aussi un trépidant voyage dans l’Histoire du 20ème siècle qui nous fait croiser ses figures illustres : Claudel, Stroheim, et tant d’autres. Mais aussi les drames du 20ème siècle entre séisme meurtrier, racisme, guerre ( « Sessue hait le racisme, la chasse aux migrants et aux réfugiés. » ) là aussi tristement intemporels.

    Aussi photographe, Gilles Jacob, avec son regard décidément malicieux et aiguisé, a le don en quelques mots de brosser un portrait, de décrire une scène et de la rendre terriblement vivante (celle du séisme notamment qui m’a donné la sensation de cheminer au milieu des décombres)ou de transcrire la mélancolie. Et je n’ai plus lâché ce livre de sa première à sa dernière ligne pour laisser à regrets Sessue sous le charme duquel l’écriture incisive de Gilles Jacob nous fait une fois de plus tomber. Le cœur en vrac après les dernières lignes d' Un homme cruel qui résonnent en écho avec   "ce quelque chose plus fort que la mélancolie" dont il parlait dans le livre avec Michel  Piccoli   mais aussi en écho avec le chapitre  « Vieillir » dans Le festival n’aura pas lieu, un chapitre sur le temps ravageur, destructeur, impitoyable qui emporte tout, nous rappelant aux ultimes instants ou trop tard, l’essentiel. Nous rappelant aussi la célèbre phrase de Mme de Staël en exergue du roman « La gloire, le deuil éclatant du bonheur. »

    Un palpitant périple mais surtout le roman passionnant d’une vie passionnée qui mérite d’être à nouveau sous les feux des projecteurs même si je regrette que ceux des médias  ne se braquent pas davantage sur ce livre, comme si par une tragique ironie, ils confirmaient là cyniquement et sinistrement la réflexion sur la gloire et l’oubli à laquelle le livre nous invite, incarnant à eux tous l’homme cruel que le titre désigne malicieusement… Avides de tonitruances, de scandales, de simplification plutôt que de l'élégance, rare, et de la complexité que l'auteur et son sujet incarnent. Grâce à Gilles Jacob, pourtant, et ce n'est pas rien, Sessue Hayakawa, rentre à nouveau dans la légende par laquelle il n'aurait jamais dû être englouti. Et le lecteur, à n'en pas douter, jamais non plus n'oubliera le nom, et ses belles assonances et allitérations (tout un poème...) ni le vrai visage de celui qui se dissimulait derrière le personnage d'homme cruel. Sessue Hayakawa...

  • Trouvez votre logement pour le 66ème Festival de Cannes : conseils, bons plans...

    albane9.jpg

    Si vous cherchez encore un logement pour le Festival de Cannes 2013 (15 au 26 mai), et que vous désespérez d’en trouver un aussi tardivement (il faut savoir que beaucoup d’établissements affichent complets d’une année sur l’autre), soyez rassurés, il reste encore de nombreuses possibilités. Je peux vous garantir qu’il reste encore de la place en de nombreux endroits, quel que soit le type de logement que vous recherchez et quel que soit votre budget qui se devra néanmoins d’être conséquent si vous voulez loger à proximité du palais des festivals, mais il existe de nombreuses solutions…

    Chaque année, je consacre un article à ce sujet et le réactualise en fonction de mes propres recherches. Vous trouverez ainsi mon article des années passées complété et réactualisé ci-dessous avec de très nombreuses adresses…en attendant l’annonce en direct de la sélection officielle de ce 66ème Festival de Cannes ce 18 avril à 11H à suivre sur http://twitter.com/moodforcinema .

    cannes56.jpg

    La question du logement à Cannes peut se résoudre très simplement en temps normal étant donné le nombre d’établissements à Cannes et dans les environs ( et de toutes catégories) mais il est plus compliqué d’y trouver une solution en période de festival.

    Tout d’abord, comme je vous le disais, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d’une année sur l’autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette, en période de festival (si vous ne venez pas pour le festival, je vous le déconseille par ailleurs, ce n’est pas la période idéale pour profiter pleinement de Cannes). En 13 ans de Festival de Cannes, j’ai largement eu l’occasion de faire un petit tour d’horizon des logements proposés et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival. Pendant ou en dehors du festival, j’ai testé des dizaines de logements à Cannes et ai eu de très nombreuses informations à ce sujet puisque, à de nombreuses reprises, j’ai réservé très tardivement et ai eu le le loisir de faire le tour d’horizon des différents établissements pour rechercher un logement disponible pour cette période.

    Il faut avouer que, pendant le festival, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui dans certains cas frôlent l’escroquerie, pas partout évidemment et heureusement mais les prix s’envolent allègrement à cette période souvent sans aucun rapport avec les prestations proposées. Vous trouverez même des 2 étoiles plus chers que des 5 étoiles. D’abord, dans les hôtels, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais « sur demande« . Une fois le tarif ( prohibitif, le plus souvent ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu’à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu’en haute saison, sachant qu’on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l’approche du festival s’il reste des nuits disponibles, on acceptera souvent de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande généralement le prépaiement intégral à la réservation (ou des arrhes, en général la moitié du séjour, et le règlement intégral avant le début du festival). Inutile également d’espérer des tarifs préférentiels, que vous réserviez un an à l’avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d’une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n’y changera rien.

    Appartements

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais ou, seul(e), de prendre un studio. Vous pourrez ainsi en trouver (de toutes les grandeurs et à tous les prix) sur Amivac ou sur Homelidays, notamment mais aussi auprès d’agences comme Immosol, Cannes Accommodation ou de sites comme Sejourning . Pour un appartement, en plein centre et proche du palais, vous trouverez difficilement à moins de 3000 euros (ce que peut néanmoins revenir à beaucoup moins cher à plusieurs). Si vous voulez une belle résidence à proximité, je vous recommande notamment la résidence Gray d’Albion. Plus vous vous éloignerez du palais, plus vous irez vers les boulevards ou le Suquet et moins vous paierez cher. Je vous déconseille en revanche d’habiter en dehors de Cannes. La circulation est très difficile, en particulier aux heures de montées des marches.

    Passé le Boulevard Carnot, vous trouverez plus facilement des disponibilités avec des tarifs plus attractifs. Reste donc à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches transformant vos déambulations diurnes et nocturnes en parcours du combattant. Vous pourrez aussi trouver des colocations parfois à partir de 300 ou 400 euros par personne. Twitter et Facebook sont aussi d’excellents moyens de passer une petite annonce pour trouver un logement, en suivant également les comptes de personnes allant au festival.

    Je garde ainsi un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des sports (un concours qui permettait à de jeunes cinéphiles d’être invités au Festival de Cannes pour toute sa durée), je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer). Vous pourrez également opter pour la Résidence Pierre et Vacances Villa Francia sur les hauteurs de Cannes.

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles, donc, qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chères que certaines d’un 3 étoiles médiocre.

    Petit tour d’horizon des différents hôtels:

    Pour fait un tour d’horizon rapide d’une sélection d’hôtels que je vais détailler ci-dessous et pour connaître les disponibilités rapidement, pour la période qui vous intéresse, je vous recommande vivement le site http://www.cannes-hotel-reservation.fr/.

    gray.jpg
    Ci-dessus, l’hôtel Gray d’Albion

    gray.jpg

    -Si vous avez la chance d’en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d’Albion (plus de 500 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s’il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus « avantageux », je suis une adepte de son restaurant de plage au sujet duquel vous pourrez retrouver mon article en cliquant ici -et qui est aussi le lieu de la Terrazza Martini pendant le festival-, un des meilleurs restaurants de Cannes rapport qualité/prix/amabilité. Je vous le recommande.).

    gray13.jpg

    gray11.jpg

    L’hôtel Gray d’Albion est un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes pendant le festival mais finalement moins que d’autres 4 étoiles qui n’en ont pas le standing (comme l’hôtel Cristal par exemple qui, il y a trois ans, proposait sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits) ou évidemment le Majestic Barrière (photos ci-dessous) qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation). Si je le pouvais (il n’est pas interdit de rêver…), c’est sans aucun doute celui que je choisirais.

    maj8.jpg

    maj10.jpg

    maj20.jpg

    maj21.jpg

    majesticc.jpg

    Ci-dessus l’hôtel Majestic

    -Evidemment, au rang des palaces intemporels et à la hauteur de leur classification, vous trouverez le Carlton Intercontinental où loge le jury.

    carlton.jpg

    -L’ancien Palais Stéphanie (lui-même ancien Noga Hilton) devenu depuis le 1er Avril 2011 le JW Marriott Hotel Cannes est aussi devenu une des adresses incontournables, joliment rénové avec une vue idyllique sur la Croisette et des prestations haut de gamme.

    marr5.jpg

    marr6.jpg

    marr8.jpg

    albane8.jpg

    -Parmi les nouveautés, également le Radisson Blu 1835 Hotel et Thalasso , ancien White Palm, véritable havre de paix et de luxe sur le port de Cannes, entièrement reconstruit, doté d’un splendide spa et d’une vue à couper le souffle sur la baie de Cannes (mais là, un peu plus loin, et sans doute pas assez pour qu’un taxi accepte de vous y emmener depuis le palais des festivals). Les photos ci-dessous ont toutes été prises du Radisson.

    radi7.jpg

    radisson.jpg

    sofi1.jpg

    sofi2.jpg

    sofi3.jpg

    sofi4.jpg

    sofi5.jpg

    sofi6.jpg

    sofi7.jpg

    sofi8.jpg

    sofi9.jpg

    -Si vous voulez encore quelques exemples de prix, sachez ainsi encore que l’hôtel Victoria, petit 4 étoiles, proposait l’an passé des chambres à 450 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner à 18 euros ou qu’un hôtel comme l’hôtel Fouquet’s (qui n’a strictement rien à voir avec l’établissement éponyme du groupe Lucien Barrière) proposait il y a deux ans une chambre privilège à 4100 euros ou des studios à 2900 euros, un hôtel dont les 4 étoiles (au regard de son emplacement, de ses prestations, de son aspect extérieur -derrière le Marriott-) demeurent un mystère… -il vient néanmoins apparemment d’être rénové…-.

    -Hôtel également rénové, l’hôtel America qui, cette année, propose une chambre classique single à 5299 euros pour tout le festival …sans les petits-déjeuners, un 4 étoiles certes, mais sans rien de particulier…et situé juste derrière le Majestic qui lui fait de l’ombre, dans tous les sens du terme.

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j’y étais en 2009 invitée par L’Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l’établissement toutes les chambres n’ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L’endroit n’en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage…).

    Martinez.jpg

    martinez67.jpg

    martinez99.jpg

    -L’hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l’hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l’amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés « à cause des vols »). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si je doute que cela corresponde aux normes actuelles), ce qui peut s’avérer pratique et économique en période de festival… même si l’hôtel, lui, ne l’est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l’Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l’hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d’Antibes), un quatre étoiles dont certaines suites (moins chères que des chambres d’autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit, ainsi que le petit-déjeuner, et c’est à ma seule connaissance le seul hôtel à proposer le minibar à discrétion pendant le festival, machine à Expresso également à disposition dans les chambres). On viendra même vous chercher à la gare en cas de problèmes.

     

    mondial.jpg

    -Parmi les hôtels « abordables », j’aime beaucoup aussi l’hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival, pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain) des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival. L’année où j’y ai séjourné (2009), le personnel était néanmoins insuffisant la nuit avec une employée au bord de la crise de nerfs (devant gérer la réception et le room service…et donc laisser la réception vide lorsqu’elle s’occupait du room service…y compris de la préparation des plats). Des prestations donc pas tout à fait au niveau d’un 4 étoiles mais un hôtel bien rénové.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    -Juste à côté de l’hôtel Canberra se situe l’hôtel Cristal où, là, les prestations et l’infrastructure (chambres particulièrement vétustes) ne sont vraiment pas à la hauteur des 4 étoiles et du tarif en période de festival. On m’avait parlé d’une rénovation prévue (les hôteliers ayant visiblement conscience de la vétusté de l’établissement et la reconnaissant, ce qui n’est pas le cas partout) en début d’année…elle n’apparait pourtant pas sur leur site officiel. Comptez environ 4700 euros (minimum, l’an passé) pour un séjour pendant le festival .

    cristal.jpg
    Ci-dessus l’hôtel Cristal

    - L’hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d’être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage, bon room service, possibilité de manger sur place) même si le prix dépasse largement celui d’un Mercure « classique » même en haute saison (minimum 4700 euros pour tout le festival, l’an passé).

    mercure.jpg
    -Tout au bout de la rue d’Antibes, vous trouverez l’hôtel Eden, un hôtel 4 étoiles, également rénové avec de belles prestations…mais totalement inabordable en période de festival et aussi cher que des hôtels de catégorie supérieure. Attention par ailleurs, certaines chambres sont minuscules et les chambres dîtes « économiques » n’ont pas réellement de fenêtres.
    eden.jpg
    Ci-dessus: l’hôtel Eden et ci-dessous sa piscine

    eden.jpg

     
    -Parmi les hôtels les plus récents, le 3.14 avec ses 5 étages dont chacun représente un continent. Une décoration kitsch (et un lieu particulièrement bruyant pendant le festival, photos ci-dessous). Comptez pas moins de …800 euros par nuit pendant le festival!

    trois.jpg

    trois4.jpg

    trois5.jpg

    trois.jpg
    Ci-dessus, l’hôtel 3:14

    -Chaque année Cannes compte de nouveaux établissements. En juin 2011 a ainsi ouvert le Five Hotel & Spa, un hôtel 5 étoiles situé au coeur de Cannes (mon article, ici). Hôtel situé en plein centre à l’emplacement de l’ancienne poste où, cette année, se trouvera le BO, futur restaurant VIP de la cité du cinéma.

    five3.jpg

    Copyright : Marcel Jolibois

    five8.jpg

    Copyright : Marcel Jolibois

    -Si vous ne souhaitez pas à tout prix être à proximité du palais des festivals, vous pourrez enfin opter pour des hôtels récemment rénovés, des 4 étoiles moins chers que certains 2 étoiles situés en plein centre. Vous pourrez ainsi choisir l’hôtel Renoir (photo de chambre ci-dessous) dont les « 3 minutes à pied du palais des festivals » indiquées sur le site me semblent néanmoins un peu sous-estimées. Vous pourrez également choisir l’hôtel Cézanne situé sur le Boulevard d’Alsace ou le Novotel Cannes Montfleury, sur les hauteurs.

    renoir.jpg

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page « Hôtel Réservation » de l’office de tourisme de Cannes qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur laquelle vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires. Vous trouverez encore de la place dans la plupart des hôtels et dans certaines résidences. Je vous conseille néanmoins plutôt d’appeler directement les hôtels et de vous faire inscrire sur listes d’attente si ceux que vous désirez sont complets. Il arrive que des désistements surviennent à la dernière minute (c’est néanmoins assez rare étant donné le prépaiement exigé). Quant aux appartements, vous en trouverez encore de nombreux à tous les tarifs dans les agences que je vous ai recommandés.

    Je vous laisse découvrir les autres offres, sur la page précitée. Si vous voulez des hôtels (de qualité) aux tarifs plus attractifs, il vous faudra vous éloigner de la Croisette, voire de Cannes, direction La Bocca ou même Mandelieu, voire plus loin… (mais certains, même en dehors de Cannes, en profitent aussi pour augmenter leurs tarifs ).

    office.jpg

    Evidemment, reste encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable (j’en connais pas mal qui ont eu des déconvenues) et surtout l’emplacement exact (on vous dira souvent « à deux pas de la Croisette » ou « proche du palais des festivals », comme pour les hôtels d’ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu et ce qui ne correspond par ailleurs pas toujours à la réalité. Si votre logement se situe du côté du Palm Beach, vous ne serez pas réellement « à deux pas de la Croisette »). L’emplacement idéal est pour moi entre la Croisette et le Boulevard Carnot et entre le palais des festivals et l’hôtel Martinez.

    N’hésitez pas à me faire part dans les commentaires ou par email (inthemoodforcinema@gmail.com ) de vos bons plans ou de vos propres déconvenues… Je les ajouterai ici.

    Je vous rappelle que vous pourrez suivre le 66ème Festival de Cannes en direct sur ce blog http://www.inthemoodforcannes.com, sur mon blog entièrement consacré au festival http://inthemoodforcannes.com mais aussi sur deux de mes autres blogs, http://wwwinthemoodforcinema.com et http://inthemoodlemag.com . Suivez-moi également sur mon compte twitter spécial Cannes (http://twitter.com/moodforcannes ) et sur mon compte twitter principal (http://twitter.com/moodforcinema ).

    Retrouvez également cet article sur http://www.inthemoodforluxe.com .

  • Trouver un logement pour le Festival de Cannes 2012: tous mes conseils (hôtels, palaces, résidences, locations)

    albane9.jpg

    Si vous cherchez encore un logement pour le Festival de Cannes 2012 (16 au 27 mai), autant vous dire que la tâche risque d'être difficile, mais néanmoins pas impossible. Chaque année je consacre un article à ce sujet et le réactualise. Vous trouverez ainsi mon article des années passées complété et réactualisé ci-dessous avec de très nombreuses adresses...en attendant l'annonce en direct de la sélection officielle de ce 65ème Festival de Cannes ce 19 avril à suivre sur http://twitter.com/moodforcinema .

    cannes56.jpg

    C'est sans doute curieusement la question qui revient le plus quand vous dîtes que vous partez au Festival de Cannes : où loges-tu? Question à résoudre très simplement en temps normal étant donné le nombre d'établissements à Cannes et dans les environs ( et de toutes catégories) et à laquelle il est compliqué de trouver une solution en période de festival.

    Tout d'abord, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d'une année sur l'autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette, en période de festival (si vous ne venez pas pour le festival, je vous le déconseille par ailleurs, ce n'est pas la période idéale pour profiter pleinement de Cannes). Sachez que certain(e)s inconscient(e)s trouvent une chambre 4 jours avant (ce fut mon cas pendant 11 ans et cette année, enfin(!), j'ai réservé dès début février, et ai trouvé in extremis dans un de mes logements de prédilection). En 12 ans de Festival de Cannes, j'ai largement eu l'occasion de faire un petit tour d'horizon des logements proposés et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival.

    Etonnamment ce sujet n'est jamais abordé par les médias. Or, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui frôlent l'escroquerie (c'est un euphémisme). D'abord, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais "sur demande". Une fois le tarif ( prohibitif, le plus souvent ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu'à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu'en haute saison, sachant qu'on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l'approche du festival s'il reste des nuits disponibles, on acceptera peut-être de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande généralement le prépaiement intégral à la réservation! (ou des arrhes, en général la moitié du séjour, et le règlement intégral avant le début du festival). Inutile également d'espérer des tarifs préférentiels, que vous réserviez un an à l'avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d'une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n'y changera rien. En 12 ans, j'ai expérimenté toutes sortes de logement et presque aucun (sauf exceptions mentionnées ci-dessous) n'était réellement à la hauteur des tarifs pratiqués. Vous trouverez même des 2 étoiles plus chers que des 5 étoiles!

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais ou de prendre un studio. Vous pourrez ainsi en trouver (de toutes les grandeurs et à tous les prix) sur Amivac ou sur Homelidays, notamment mais aussi auprès d'agences comme Cannes Accommodation ou de sites comme Sejourning .

    Plus vous vous éloignez de la Croisette et plus les tarifs diminuent (ainsi si tous les hôtels du centre sont complets, passé le Boulevard Carnot, il reste des disponibilités avec des tarifs plus attractifs, reste à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches transformant vos déambulations diurnes et nocturnes en parcours du combattant). Vous pourrez aussi trouver des colocations parfois à partir de 300 ou 400 euros par personne. (Twitter et Facebook sont d'excellents moyens de passer une petite annonce en suivant les comptes de personnes allant au festival).

    Je garde ainsi un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse (un concours qui permettait et permet toujours à de jeunes cinéphiles d'être invités au Festival de Cannes pour toute sa durée), je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer). Il y reste d'ailleurs encore de la place, à partir de 95 euros par nuit.

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles, donc, qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chères que certaines d'un 3 étoiles médiocre.

     

    Petit tour d'horizon des différents hôtels:

    gray.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel Gray d'Albion

    gray.jpg

    -Si vous avez la chance d'en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d'Albion (plus de 500 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s'il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus "avantageux", je suis une adepte de son restaurant de plage, je vous en reparlerai bientôt, à mon avis, le meilleur de Cannes rapport qualité/prix/amabilité), un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes mais finalement moins que d'autres 4 étoiles qui n'en ont pas le standing (comme l'hôtel Cristal par exemple qui, il y a deux ans, proposait sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits) ou évidemment le Majestic Barrière (photos ci-dessous) qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation).

    maj8.jpg

    maj10.jpg

    maj20.jpg

    maj21.jpg

    majesticc.jpg

    Ci-dessus l'hôtel Majestic

     

    -Evidemment, au rang des palaces intemporels et à la hauteur de leur classification, vous trouverez le Carlton Intercontinental où loge le jury du festival.

    carlton.jpg

    -L'ancien Palais Stéphanie (lui-même ancien Noga Hilton) devenu depuis le 1er Avril 2011 le JW Marriott Hotel  Cannes est aussi devenu une des adresses incontournables, joliment rénové avec une vue idyllique sur la Croisette et des prestations haut de gamme.

    marr5.jpg

    marr6.jpg

    marr8.jpg

    albane8.jpg

     

    -Parmi les nouveautés, également le Radisson Blu 1835 Hotel et Thalasso , ancien White Palm, véritable havre de paix et de luxe sur le port de Cannes, entièrement reconstruit, doté d'un splendide spa et d'une vue à couper le souffle sur la baie de Cannes (mais là, un peu plus loin, et sans doute pas assez pour qu'un taxi accepte de vous y emmener depuis le palais des festivals).

    radi7.jpg

    radisson.jpg

    -Si vous voulez encore quelques exemples de prix, sachez ainsi encore que l'hôtel Victoria, petit 4 étoiles, propose des chambres à 450 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner à 18 euros ou qu'un hôtel comme l'hôtel Fouquet's (qui n'a strictement rien à voir avec l'établissement éponyme du groupe Lucien Barrière) proposait l'an passé une chambre privilège à 4100 euros ou des studios à 2900 euros, un hôtel dont les 4 étoiles (au regard de son emplacement, de ses prestations, de son aspect extérieur -derrière le Marriott-) demeurent un mystère... -il vient néanmoins apparemment d'être rénové...-.

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j'y étais en 2009 invitée par L'Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l'établissement toutes les chambres n'ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L'endroit n'en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage...).

    Martinez.jpg

    martinez67.jpg

    martinez99.jpg

    -L'hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l'hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l'amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés "à cause des vols"). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si je doute que cela corresponde aux normes actuelles), ce qui peut s'avérer pratique et économique en période de festival... même si l'hôtel, lui, ne l'est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l'Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l'hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d'Antibes), un quatre étoiles dont certaines suites (moins chères que des chambres d'autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit, ainsi que le petit-déjeuner, et c'est à ma seule connaissance le seul hôtel à proposer le minibar à discrétion pendant le festival, machine à Expresso également à disposition dans les chambres).

     

    mondial.jpg

    -Parmi les hôtels "abordables", j'aime beaucoup aussi l'hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival, pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain) des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival. L'année où j'y ai séjourné (2009), le personnel était néanmoins insuffisant la nuit avec une employée au bord de la crise de nerfs (devant gérer la réception et le room service...et donc laisser la réception vide lorsqu'elle s'occupait du room service...y compris de la préparation des plats). Des prestations donc pas tout à fait au niveau d'un 4 étoiles mais un hôtel bien rénové.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    -Juste à côté de l'hôtel Canberra se situe l'hôtel Cristal où, là, les prestations et l'infrastructure (chambres particulièrement vétustes) ne sont vraiment pas à la hauteur des 4 étoiles et du tarif en période de festival. On m'avait parlé d'une rénovation prévue (les hôteliers ayant visiblement conscience de la vétusté de l'établissement et la reconnaissant, ce qui n'est pas le cas partout) en début d'année...elle n'apparait pourtant pas sur leur site officiel. Comptez environ 4700 euros (minimum) pour un séjour pendant le festival.

    cristal.jpg
    Ci-dessus l'hôtel Cristal

    - L'hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d'être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage, bon room service, possibilité de manger sur place) même si le prix dépasse largement celui d'un Mercure "classique" même en haute saison (minimum 4700 euros pour tout le festival).

    mercure.jpg
    -Tout au bout de la rue d'Antibes, vous trouverez l'hôtel Eden, un hôtel 4 étoiles, également rénové avec de belles prestations...mais totalement inabordable en période de festival et aussi cher que des hôtels de catégorie supérieure. Attention par ailleurs, certaines chambres sont minuscules et les chambres dîtes "économiques" n'ont pas réellement de fenêtres.
    eden.jpg
    Ci-dessus: l'hôtel Eden et ci-dessous sa piscine

    eden.jpg

     
    -Parmi les hôtels les plus récents, le 3.14 avec ses 5 étages dont chacun représente un continent. Une décoration kitsch (et un lieu particulièrement bruyant pendant le festival, photos ci-dessous). Comptez pas moins de ...800 euros par nuit pendant le festival!

    trois.jpg

    trois4.jpg

    trois5.jpg

    trois.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel 3:14

    -Chaque année Cannes compte de nouveaux établissements. En juin 2011 a ainsi ouvert le Five Hotel & Spa, un hôtel 5 étoiles situé au coeur de Cannes (mon article, ici). Hôtel situé en plein centre à l'emplacement de l'ancienne poste.

    five3.jpg

    Copyright : Marcel Jolibois

    five8.jpg

    Copyright : Marcel Jolibois

     

    -Si vous ne souhaitez pas à tout prix être à proximité du palais des festivals, vous pourrez enfin opter pour des hôtels récemment rénovés, des 4 étoiles moins chers que certains 2 étoiles situés en plein centre. Vous pourrez ainsi choisir l'hôtel Renoir (photo de chambre ci-dessous) dont les "3 minutes à pied du palais des festivals" indiquées sur le site me semblent néanmoins un peu sous-estimées. Vous pourrez également choisir l'hôtel Cézanne situé sur le Boulevard d'Alsace.

    renoir.jpg

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page "Hôtel Réservation" de l'office de tourisme de Cannes qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur laquelle vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires. Vous trouverez encore de la place dans des hôtels 2 et 3 étoiles et dans certaines résidences. Je vous conseille néanmoins plutôt d'appeler directement les hôtels et de vous faire inscrire sur listes d'attente si ceux que vous désirez sont complets. Il arrive que des désistements surviennent à la dernière minute (c'est néanmoins assez rare étant donné le prépaiement exigé).

    Je vous laisse découvrir les autres offres, sur la page précitée. Si vous voulez des hôtels (de qualité) aux tarifs plus attractifs, il vous faudra vous éloigner de la Croisette, voire de Cannes, direction La Bocca ou même Mandelieu, voire plus loin... (mais certains, même en dehors de Cannes, en profitent aussi pour augmenter leurs tarifs surtout que cette année la fin du festival tombe en même temps que le Grand Prix de Monaco qui a également pour effet de faire exploser les prix).

    office.jpg

    Evidemment, reste encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable (j'en connais pas mal qui ont eu des déconvenues) et surtout l'emplacement exact (on vous dira souvent "à deux pas de la Croisette" ou "proche du palais des festivals", comme pour les hôtels d'ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu et ce qui ne correspond par ailleurs pas toujours à la réalité. Si votre logement se situe du côté du Palm Beach, vous ne serez pas réellement "à deux pas de la Croisette"). L'emplacement idéal est pour moi entre la Croisette et le Boulevard Carnot et entre le palais des festivals et l'hôtel Martinez.

    N'hésitez pas à me faire part dans les commentaires ou par email (inthemoodforcinema@gmail.com ) de vos bons plans ou de vos propres déconvenues...

    Je consacrerai prochainement un article aux bonnes adresses où se restaurer et prendre un verre pendant le festival, à Cannes.

    Je vous rappelle que, comme chaque année, vous pourrez suivre le 65ème Festival de Cannes en direct sur ce blog http://www.inthemoodforcannes.com mais aussi sur deux de mes autres blogs, http://wwwinthemoodforcinema.com et http://inthemoodlemag.com . Suivez-moi également sur mon compte twitter spécial Cannes (http://twitter.com/moodforcannes ) et sur mon compte twitter principal (http://twitter.com/moodforcinema ).

    Retrouvez également cet article sur http://www.inthemoodforluxe.com .

  • Tous les conseils pour trouver un logement pendant le Festival de Cannes : adresses...

    affichecannes20115.jpgJ'avais déjà consacré un article à ce sujet, l'an passé. J'ai décidé de le réactualiser. Dans la même rubrique "Bons plans", je vous rappelle que vous pouvez retrouver mon article consacré aux accréditations et invitations. Pendant le festival, je vous ferai découvrir d'autres adresses cannoises sur http://www.inthemoodforluxe.com . En attendant voci de nombreux conseils et adresses si vous cherchez un logement à Cannes, pendant le festival...

    cannes56.jpg

    C'est sans doute curieusement la question qui revient le plus quand vous dîtes que vous partez au Festival de Cannes : tu loges où? Question à résoudre très simplement en temps normal et à laquelle il est compliqué de trouver une solution en période de festival. Tout d'abord, sachez que les hôtels et la plupart des résidences sont complets d'une année sur l'autre, réservés par les sociétés (production, distribution etc) et certains directement par le festival. Je devine déjà votre air catastrophé, vous qui rêviez de deux journées impromptues sur la Croisette, en période de festival. Sachez que certain(e)s inconscient(e)s trouvent une chambre 4 jours avant (et que la même inconsciente n'en a pas encore, pour cette année, mais a son accréditation en poche, ce qui est finalement le principal). A ma décharge, j'essaie de trouver depuis que ma demande d'accréditation a été acceptée, à savoir en début mars! Depuis 11 ans, je pratique la même méthode: compter sur les désistements pour avoir une chambre à la dernière minute.  Ce qui me permet aujourd'hui de faire un petit tour d'horizon des logements proposés (en ayant expérimenté 10) et de tirer un bilan des prix pratiqués à Cannes pendant le festival.

    Etonnamment ce sujet n'est jamais abordé par les médias. Or, la liberté des prix donne lieu à des tarifs et à des méthodes qui frôlent l'escroquerie (c'est un euphémisme). D'abord, les prix en période de Festival de Cannes sont rarement affichés mais "sur demande". Une fois le tarif ( prohibitif, le plus souvent ) annoncé (en général multiplié par 4 voire jusqu'à 10 par rapport à la basse saison et plus élevé qu'en haute saison, sachant qu'on vous oblige la plupart du temps à réserver pour tout le festival -même si, à l'approche du festival s'il reste des nuits disponibles, on acceptera peut-être de vous les louer pour une période plus courte-) on vous demande généralement le prépaiement intégral à la réservation! (ou des arrhes, en général la moitié du séjour, et le règlement intégral avant le début du festival). Inutile également d'espérer des tarifs préférentiels, que vous réserviez un an à l'avance ou à la dernière minute: ce sont des forfaits fixes, et que vous soyez détenteurs d'une carte (Accor, Lucien Barrière ou autre) n'y changera rien. En 11 ans, j'ai expérimenté toutes sortes de logement et presque aucun (sauf exceptions mentionnées ci-dessous) n'était réellement à la hauteur des tarifs pratiqués. Vous trouverez même des 2 étoiles plus chers que des 5 étoiles!

    Si vous aimez la vie en communauté, le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de choisir une location à plusieurs pour partager les frais. Vous pourrez ainsi en trouver sur Amivac ou sur Homelidays, notamment.  Plus vous vous éloignez de la Croisette et plus les tarifs diminuent (ainsi si tous les hôtels du centre sont complets, passé le Boulevard Carnot, il reste des disponibilités avec des tarifs plus attractifs, reste à savoir si vous souhaitez traverser le Boulevard et faire 2 kms en noeud papillon ou robe longue sachant que la circulation est bloquée aux abords du palais aux heures de montées des marches transformant vos déambulations diurnes et nocturnes en parcours du combattant). Vous pourrez aussi trouver des colocations parfois à partir de 300 ou 400 euros par personne. (Twitter et Facebook sont d'excellents moyens de passer une petite annonce en vous suivant les comptes de personnes allant au festival).

    Je garde néanmoins  un très bon souvenir de ma première année de festival où, invitée par le Prix de la Jeunesse, je logeais à la Résidence Pierre et Vacances à Cannes La Bocca (vous pouvez y aller en bus ou bien à pied en longeant le front de mer).

    Concernant les hôtels, vous pourrez trouver de tout: des hôtels 2 étoiles plus chers que des 4 étoiles, donc, qui pratiquent les mêmes conditions que celles précédemment évoquées (prépaiement intégral à la réservation ) et le plus grand palace de Cannes avec des chambres moins chers que certaines d'un 3 étoiles médiocre.

    stephanie.jpg

    Petit tour d'horizon donc des différents hôtels:

    -Si vous avez la chance d'en avoir la possibilité pécuniaire choisissez le Gray d'Abion (plus de 500 euros par nuit avec réservation de 12 nuits obligatoires même s'il arrive que des chambres se libèrent vers la fin du festival à des tarifs plus "avantageux", je suis une adepte de son restaurant de plage, je vous en reparlerai bientôt, à mon avis, le meilleur de Cannes rapport qualité/prix/amabilité), un peu en retrait de la Croisette, entièrement modernisé et refait à neuf, très cher certes mais finalement moins que d'autres 4 étoiles qui n'en ont pas le standing (comme l'hôtel Cristal par exemple qui, l'an passé, proposait sa dernière chambre à 4700 euros pour 12 nuits)ou évidemment le Majestic Barrière qui, avec ses nouveaux aménagements, est devenu le plus beau palace de la Croisette et surtout le plus proche du palais des festivals (Cliquez ici pour tout savoir sur le Majestic et sa rénovation).

      Le Palais Stéphanie devient également la nouvelle adresse incontournable de la Croisette, devenu depuis le 1er Avril le JW Marriott Cannes auquel j'ai récemment consacré un article. 

    Parmi les nouveautés, également le Radisson Blu 1835 Hotel et Thalasso (dont je vous reparle très bientôt sur inthemoodforluxe.com ), ancien White Palm, véritable havre de paix et de luxe sur le port de Cannes (mais là, un peu plus loin, et sans doute pas assez pour qu'un taxi accepte de vous y emmener depuis le palais des festivals).

    radisson.jpg

    Si vous voulez encore quelques exemples de prix, sachez ainsi encore que l'hôtel Victoria, petit 4 étoiles, propose des chambres à 450 euros la nuit, sans compter le petit-déjeuner à 18 euros.

     

     majesticc.jpg

    Ci-dessus l'hôtel Majestic
    gray.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel Gray d'Albion
    sofitel.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel  Palais Stéphanie
    cristal.jpg
    Ci-dessus l'hôtel Cristal
     

    -Je peux aussi vous parler du Martinez puisque j'y étais en 2009 invitée par L'Oréal en tant que gagnante du concours de blogs du Festival de Cannes 2008. Le service est attentionné (mais bousculé en période de festival et parfois dépassé par les événements), mais étant donné la grandeur de l'établissement toutes les chambres n'ont pu être rénovées et certaines mériteraient un petit rafraichissement. L'endroit n'en demeure pas moins exceptionnel (spa, belle plage...).

    Martinez.jpg

    -L'hôtel le plus proche du palais des festivals (juste en face) est l'hôtel Splendid, un trois étoiles dont la propreté et l'amabilité laissent à désirer (sans compter que si vous avez une chambre ou même une suite au premier étage, on vous demandera de laisser les volets fermés "à cause des vols"). A noter que certaines chambres ont des kitchenettes (même si j'ignore si cela correspond aux normes actuelles), ce qui peut s'avérer pratique et économique en période de festival... même si l'hôtel, lui, ne l'est pas et propose en tout cas des prix bien au-dessus de ses prestations. Même constatation à l'Ibis qui, par ailleurs, est plus loin de la Croisette.

    splendid.jpg

    -Pour le rapport qualité prix, je vous recommanderais l'hôtel Mondial (sans restaurant mais moderne et propre, dans la rue d'Antibes), un trois étoiles dont certaines suites (moins chers que des chambres d'autres hôtels de même catégorie) donnent sur la mer (à noter: le wifi est gratuit).

    mondial.jpg

    -Parmi les hôtels "abordables", j'aime beaucoup aussi l'hôtel Canberra. Même si le service est parfois aléatoire en période de festival, pour cause de personnel insuffisant, la nourriture y est bonne et la décoration (glamour et style années 50 avec de magnifiques salles de bain)  des chambres leur donne un aspect cocooning particulièrement agréable et relaxant en période de festival.

    canberra1.jpg
    canberra2.jpg

    - L'hôtel Mercure Croisette Beach, dont certaines chambres mériteraient là aussi d'être rénovées fait aussi partie des bonnes adresses (amabilité au rendez-vous, bonne situation, petite piscine, plage) même si le prix dépasse largement celui d'un Mercure "classique" même en haute saison (minimum 4500 euros pour tout le festival).

    mercure.jpg
    eden.jpg
    Ci-dessus: l'hôtel Eden
    trois.jpg
    Ci-dessus, l'hôtel 3:14

    Si vous voulez les adresses précises et des renseignements, je vous conseille la page "Hôtel Réservation" de l'office de tourisme qui vous informera de tous les appartements et chambres disponibles et sur laquelle vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires. Vous y trouverez encore des chambres à la Résidence Excelsuites (mais sur le Boulevard Carnot, dont je vous parlais tout à l'heure), à partir de 81 euros par jour, à l'Azurene Royal Hôtel, un  2 étoiles rue du Commandant André (en plein centre) à partir de 100 euros par chambre, par nuit, à l'Hôtel Amarante Cannes (toujours sur le Boulevard Carnot), un 4 étoiles à partir de 110 euros par nuit, à l'Albert 1er, Avenue de Grasse, un deux étoiles, à partir de 116 euros, au Novotel Cannes Montfleury, avenue de Beauséjour (également loin de la Croisette), à partir de 119 euros par nuit...ou au 3.14, certes en plein centre (mais très bruyant, d'un hôtel plusieurs rues plus loin, j'en "subissais" la musique l'an passé) avec ses étages aux noms et à la décoration (plus ou moins heureuse) de continents  mais à 805 euros par nuit.

    Je vous laisse découvrir les autres offres, sur la page précitée. Si vous voulez des hôtels (de qualité) aux tarifs plus attractifs, il vous faudra vous éloigner de la Croisette, voire de Cannes, direction La Bocca ou même Mandelieu, voire plus loin... (mais certains, même en dehors de Cannes, en profitent aussi pour augmenter leurs tarifs).

    office.jpg

    Evidemment, reste encore la solution locations auprès des particuliers. Là, je vous conseille de demander des photographies au préalable (j'en connais pas mal qui ont eu des déconvenues) et surtout l'emplacement exact (on vous dira souvent "à deux pas de la Croisette" ou "proche du palais des festivals", comme pour les hôtels d'ailleurs, ce qui, en période de festival où il est difficile de circuler ou de déambuler, peut représenter beaucoup de temps perdu). L'emplacement idéal est pour moi entre la Croisette et le Boulevard Carnot et entre le palais des festivals et l'hôtel Martinez.

    N'hésitez pas à me faire part dans les commentaires ou par email (inthemoodforcinema@gmail.com ) de vos bons plans (si vous avez un bon plan hôtelier auquel je n'ai pas pensé, je suis preneuse!) ou de vos propres déconvenues...

    Je ferai, de nouveau, un article plus détaillé sur certains hôtels pendant et au retour du festival que sur mes adresses de prédilection, à la fois sur http://www.inthemoodforcannes.com et sur http://www.inthemoodforluxe.com .

    Je vous rappelle que, comme chaque année, vous pourrez suivre le 64ème Festival de Cannes en direct sur ce blog mais aussi sur deux de mes autres blogs, http://wwwinthemoodforcinema.com et http://www.inthemoodforluxe.com . Suivez-moi également sur mon compte twitter spécial Cannes  (http://twitter.com/moodforcannes ) et sur la nouvelle page Facebook d’Inthemoodforcannes (http://facebook.com/inthemoodforcannes)

  • Comment être accrédité et/ou invité au Festival de Cannes ? Invitations, accréditations: mode d'emploi.

    entrer des mots clefs

    Je reçois de nombreux emails, et a fortiori au fur et à mesure que le festival se rapproche, me demandant comment être accrédité au Festival de Cannes, comment je suis accréditée, et même… si je peux donner des invitations et accréditations ! J’ai donc décidé de répondre à ces interrogations existentielles en espérant que certains y trouveront des informations utiles.  

    Vous trouverez ainsi ci-dessous toutes les informations pour être accrédité, tous les concours et tous les bons plans pour profiter pleinement du festival une fois votre accréditation en poche.

    En préambule, je précise que je ne peux évidemment délivrer aucune invitation ou accréditation, celles-ci étant exclusivement délivrées par  le Festival de Cannes

    entrer des mots clefs

     

    entrer des mots clefsJe suis accréditée depuis 11 ans, la première année, j’ai bénéficié d’un pass professionnel Grand Ecran (devenu accréditation Festival depuis) ayant fait partie des « 40 à Cannes du prix de la jeunesse du Ministère de la jeunesse et des sports » (un concours permettant à de jeunes cinéphiles européens d’être invités au Festival de Cannes, le rêve pour moi qui avait toujours suivi cela avec beaucoup d’attention devant mon écran ou dans la presse, un concours qui existe toujours d’ailleurs dans des modalités un peu différentes), une expérience inoubliable qui m’a permis de voir un grand nombre de films, déjà principalement dans le fameux grand Théâtre Lumière et en séances du soir (je n’oublierai jamais mon émotion la première fois que je suis entrée dans cette entrer des mots clefssalle mythique et vertigineuse, c’était pour « Marie-Jo et ses deux amours » de Guédiguian), aussi de forger de solides amitiés mais qui m’avait laissée un goût d’inachevé, ayant mes examens de sciences politiques le lendemain de mon retour du festival. J’avais donc la ferme intention d’y retourner l’année suivante pour en profiter pleinement et sans droit constitutionnel ou histoire des idées politiques dans mes bagages. J’ai donc effectué une demande de pass Grand Ecran  que j’ai obtenu n’imaginant pas alors que, chaque année, je serais accréditée et que je passerais, quoiqu’il arrive, 11 jours en mai sur la Croisette : 8 fois avec le pass Grand Ecran (devenu Festival depuis) et depuis 2 ans avec un pass presse (uniquement grâce à mes blogs, et sans aucune aide extérieure, puisque je reçois aussi des interrogations sur cette question donc non sans piston, ou recommandation, simplement en remplissant le dossier d’accréditation et en envoyant les pièces justificatives).

    Il faut savoir qu’à Cannes tout est hiérarchisé et que beaucoup y font chaque année leur plein de vanités (dans les deux sens du terme), cela peut donc être très drôle à observer, parfois absurde, parfois violent, parfois frustrant mais dans tous les cas le principal demeure : le cinéma omniprésent et omniscient. Cannes est aussi un théâtre des vanités, révélateur de personnalités souvent très instructif qui ressemble parfois à un théâtre de guerre en ce que chacun ne pense souvent qu’à y « sauver sa peau ».

     Mieux vaut donc bien vous organiser au préalable afin que votre festival ne se résume pas à des salles inaccessibles et à le voir moins bien que si vous étiez restés chez vous.

    Quel que soit votre pass vous pouvez pleinement en profiter comme je vais vous l’expliquer plus bas (tout juste serait-vous dédaignés par des détenteurs de pass « supérieurs » aux vôtres, consolez-vous en vous disant que j’y ai vu un réalisateur récemment multi-césarisé s’y faire refouler pour ne pas avoir de bonnes chaussures et en vous disant donc qu’avoir tel ou tel pass ou accéder à tel ou tel endroit n’est pas une marque de talent comme certains s’en donnent parfois l’illusion).

     8+2 cela fait 10 me direz-vous : tout simplement parce que, une année, ayant fait ma demande plus tardivement (premier conseil : effectuez votre demande le plus tôt possible, à chaque catégorie correspondant  des quotas ) je me suis retrouvée avec le pass Cannes Cinéphiles (bas de l’échelle dans la hiérarchie cannoise), néanmoins sachez qu’en vous débrouillant bien vous pourrez pleinement profiter de ce festival même avec ce pass, mais je m’égare et revenons-en au début et à la première étape, c’est-à-dire à l’obtention du pass.

    D’abord, sachez que le Festival de Cannes est un festival professionnel destiné aux professionnels, néanmoins ouvert au public dans une certaine et très relative mesure :

    -Si vous n'êtes pas professionnel du cinéma:

    -D’abord, commençons par l’accréditation Cannes cinéphiles évoquée plus haut.

    Comment obtenir l’accréditation Cannes cinéphiles?

    Tout simplement comme « les professionnels de la profession », en effectuant votre demande dès février (et avant le 4 mars, c’est donc malheureusement trop tard pour cette année) en fournissant bien les pièces demandées et en attendant patiemment la réponse (le festival est submergé de demandes du monde entier donc le harceler ne servira à rien, si ce n’est vous voir opposer un refus).

    Avec cette accréditation Cannes cinéphiles, vous aurez accès à la Sélection officielle (néanmoins quasiment uniquement à Un Certain Regard, sans invitation supplémentaire, et parfois à Cannes Classics, avec une invitation puisqu’il vous faudra pénétrer alors dans l’enceinte du palais qui vous est normalement interdite), à la Quinzaine des Réalisateurs et à la Semaine de la critique.  Sachez néanmoins que vous n’aurez pas le droit de circuler dans l’enceinte du palais avec cette accréditation (sauf dans le cas précité).

     Une petite astuce en plus : depuis 4 ans existe une file qui s’appelle « accès dernière minute » et qui permet d’accéder au Grand Théâtre Lumière uniquement sur badge s’il reste des places dans la salle, à la dernière minute (il vous faudra attendre donc un certain temps, debout, dehors, souvent sous une chaleur accablante (ou sous la pluie),  car seuls les premiers dans la file ont une petite chance d’entrer, encore une fois non garantie, et après la montée des marches donc juste avant le début du film. Selon les années, les accréditations Cannes cinéphiles ont ou non le droit d’entrer, également selon les heures des séances, je vous conseille donc de vous renseigner une fois sur place (cette file se trouve « sous » les marches, côté protocole).

     Cette accréditation Cannes Cinéphiles est délivrée principalement aux étudiants en cinéma et associations de cinéphiles sur pièces justificatives et lettre de motivation.

    Ensuite, si vous n’avez pas d’accréditation, vous pourrez quand même acheter des places  à la Quinzaine des Réalisateurs, seule section (qui propose néanmoins une sélection de qualité) à ouvrir ses portes au grand public, par un système d’abonnement et de vente de ticket à la séance (sur la Croisette).

    entrer des mots clefs

    -Enfin via divers concours tous déjà évoqués ici (si j’en découvre d’autres, je vous en tiendrai informés), vous pourrez également être accrédité :

    - Par le prix de la jeunesse évoqué plus haut et qui m’a permis de venir la première fois à Cannes, si vous avez entre 18 et 25 ans et bien sûr si vous êtes lauréats du concours (voir conditions en cliquant ici)

    entrer des mots clefs

    -En devenant critique pour les 50 ans de la semaine de la critique (la toute jeune critique à Cannes), si vous avez entre 15 et 18 et là aussi si vous remportez le concours

    - En remportant le concours de jeunes critiques si vous avez entre 17 et 23 ans

    Le Prix de la jeunesse est néanmoins le seul de ces concours pour lequel le délai n’est pas dépassé (le 31 mars) donc dépêchez-vous si le concours vous inspire et si vous répondez aux critères.

    Il me semble que le concours de blogs  consacrés au Festival de Cannes organisé par L'Oréal dont j’ai été lauréate une année et qui m’a permis de vivre trois jours du festival dans des conditions encore différentes et non moins privilégiées, n’a pas été renouvelé depuis (mais s'il est rétabli cette année, je vous tiendrai au courant). 

    entrer des mots clefs

     

    Si vous êtes « professionnel de la profession », vous pouvez effectuer votre demande :

    -auprès du Marché du Film (pour les producteurs au « Producers network » et au short film corner pour les  distributeurs et producteurs de courts-métrages, jusqu’au 28 avril).

    entrer des mots clefs

     -ou auprès  du Festival…(sachant que vous ne pouvez qu’effectuer qu’une seule demande).

    Il vous faudra effectuer votre demande dès février, parfois janvier pour une accréditation presse avec un dossier souvent conséquent (par exemple, 60 pages me concernant puisqu’il s’agissait d’un renouvellement de pass presse et de fournir ma couverture de l’édition précédente), exigence compréhensible sachant que le Festival de Cannes est l’évènement le plus médiatisé au monde et que les demandes affluent du monde entier. Pour un pass presse, on vous demandera notamment également l’importance de votre lectorat (pour la presse écrite ou web), votre fréquence de publication et de respecter une charte de bonne conduite.  Les documents demandés varient selon votre média : web, tv, papier… donc je vous invite à vous rendre sur le site officiel pour découvrir les conditions.

    Si vous faîtes une demande d’accréditation Festival (donc autre que presse, cinéphiles ou Marché du film), les conditions dépendront de la catégorie à laquelle vous appartenez. Les catégories sont les suivantes :

    · Administration, ambassade

    · Agence artistique

    · Attaché(e) de presse

    · Auteur, réalisateur, compositeur

    · Avocat, juriste

    · Cinémathèque, archives, restauration

    · Comédien(ne

    · Commission de film

    · Distribution

    · Ecole de cinéma

    · Edition de musique de films

    · Etablissement financier

    · Exploitant

    · Festival de film

    · Industries techniques

    · Presse-média : hors-journaliste

    · Presse-média : journalistes

    · Production

    · Publicitaire du cinéma

    · Technicien de cinéma

    · Vidéo, DVD, VOD

    Si vous n’êtes pas certain de pouvoir obtenir l’accréditation presse, faîtes plutôt une demande Festival Presse-média (ce que j’ai eu pendant 8 ans et qui vous permettra déjà de bien profiter du festival et vous donnera accès à l’enceinte du palais contrairement au pass Cannes cinéphiles.), en revanche, contrairement au pass presse, ce pass ne vous permettra pas d'accéder aux conférences de presse ni d'être prioritaire aux séances (grand avantage du pass presse pour Un Certain Regard notamment, j'ai pu apprécier l'an passé de pouvoir arriver à la dernière minute, gain de temps et donc gain de séances mais sinon tout est question d'organisation!).

    entrer des mots clefs

    Si vous êtes le roi ou la reine des mythomanes, sachez que le festival vérifie les informations que vous fournissez et que votre dossier vous suit d’années en années. Sachez également que l’accréditation est strictement nominative et que si vous « empruntez » l’accréditation de quelqu’un d’autre et que l’on s’en aperçoit, elle sera purement et simplement confisquée et détruite.  

    Ces accréditations Festival ou Presse vous donnent également accès au marché du film et à toutes les sections parallèles sans invitation supplémentaire.

    Les invitations (séances du Grand Théâtre Lumière):

    Sachez encore que si votre rêve est de monter les marches ou d’assister aux séances dans le Grand Théâtre Lumière, en plus de votre accréditation, il vous faudra une invitation (sauf pour les séances du matin, 8h, si vous avez un pass presse et dans certains cas pour d’autres séances ) pour les séances de 19H (ou 19H30 ), 22H (ou 22H30 ) et minuit, des invitations que vous obtiendrez à condition d’avoir déjà une accréditation, soit auprès de votre bureau (à chaque type d’accréditation correspond un bureau) soit aux bornes d’accréditation du festival.

    Existent aussi des invitations bleues qui vous permettent d’accéder aux séances du Grand Théâtre Lumière sans accréditation (du moins était-ce le cas les années précédentes)…

    Astuce : La salle du 60ème comme son nom l’indique créée pour les 60 ans du festival (mais maintenue depuis) est une véritable aubaine, quelle que soit votre accréditation (à l’exception de Cannes cinéphiles) puisque vous pourrez y revoir les films de la sélection officielle en « séances du lendemain ». Y ont parfois lieu des hommages ou des séances exceptionnelles là encore accessibles sur badge. Certaines séances y sont également réservées à la presse (le matin) notamment lorsque c’est un film très attendu.

    -Si vous n’avez pas la possibilité d’être accrédité ni même de  venir à Cannes:

     sachez que divers moyens de suivre le festival s’offrent à vous, d’abord sur TV Festival, la télévision officielle du festival qui retransmet notamment les conférences de presse et que de plus en plus de films sortent en salles en même temps qu’ils sont projetés à Cannes.

     Après avoir foulé les célébrissimes marches des centaines de fois, après avoir vécu des mésaventures palpitantes ou décalées mais souvent inoubliables, après avoir eu l’immense plaisir et privilège d’y découvrir des chefs d’œuvre et de ressentir de multiples émotions cinématographiques, d’y faire des rencontres marquantes,  le plaisir reste intact et plus que jamais je me réjouis de passer 11 jours dans l’antre du cinéma mondial, là où bat le cœur du cinéma et de ne vivre qu’à son rythme pendant 11 jours mais aussi de  partager ces mésaventures sur mes différents sites.

    Bientôt, de nouveaux bons plans pour profiter pleinement du Festival de Cannes et notamment des informations pour trouver un logement (sachez d’ores et déjà qu’à Cannes pour le festival les hôtels sont pour la plupart complets d’une année sur l’autre) !

    Liens utiles :

    Site officiel du Festival de Cannes

    Page Accréditations du Site officiel du Festival de Cannes

    Marché du Film

    Quinzaine des Réalisateurs

    Site officiel du Prix de la jeunesse

    TV Festival

    Je vous rappelle que vous pourrez suivre ce festival en direct sur trois de mes blogs : In the mood for Cannes, In the mood for cinema et In the mood for luxe (sur lequel vous trouverez également des bons plans et les bonnes adresses cannoises).

     Vous pouvez également vous inscrire à la nouvelle page Facebook d’In the mood for Cannes et au compte twitter d’In the mood for Cannes pour recevoir toutes les informations sur le festival et m’y suivre en direct.

     
  • Liens internet "in the mood for Cannes": sélection de blogs et sites internet sur le Festival de Cannes

    1365603304.JPG
    Ci-dessus, photo prise en 2007 depuis l'intérieur du Palais des Festivals de Cannes

     Pour patienter en attendant l'annonce de la programmation dévoilée après-demain, voici un large choix de blogs et sites internet consacrés au Festival de Cannes.

    Tout d'abord, concernant les blogs en direct du Festival, si "In the mood for cinema" et "Le blog d'Hugo Mayer" étaient , à ma connaissance, il y a 3 ans encore, les deux seuls blogs en direct du Festival de Cannes ceux-ci foisonnent aujourd'hui, même si pour beaucoup d'entre eux il s'agit davantage d'une compilation d'informations que de blogs d'opinions et de critiques. Je vous recommanderais donc d'abord deux blogs en direct de Cannes, deux blogs de cinéphiles et passionnés: d'abord "Boulevard du cinéma"  (dont vous pouvez aussi lire les critiques sur DVDAlliance) et ensuite "CinéManiaCannes" sur lesquels vous trouverez essentiellement de pertinentes et très complètes critiques de films projetés pendant le Festival. 

     Je viens de découvrir un autre blog très complet réalisé par les étudiants en journalisme de Science-Po et intitulé "Yes we Cannes" sur lequel vous pouvez d'ores et déjà suivre l'actualité cannoise.

    J'apprécie habituellement la lecture du blog de la journaliste Katia Chapoutier, "Ondes de Cannes", dont j'ignore si elle sera présente cette année sur la Croisette.

     Pour ceux qui veulent tout savoir des soirées cannoises et des nuits festives de la Croisette, je vous recommande l'incontournable blog des blogs reporters en direct du festival et de toutes les soirées!

      Les blogueurs présents à Cannes ne sont pas les seuls à écrire sur le Festival, vous en entendrez donc également sûrement parler sur "Sur la route du cinéma" et "Criticsonline".

    Le blog du Film Français en direct de Cannes est également une référence. Vous pouvez par ailleurs vous inscrire à sa newsletter gratuite pendant le Festival ou encore adopter la bannière également présente sur "In the mood for Cannes".

    (Ajout du 23.04.08) Je vous invite également à consulter "Culture Café",le blog d'un journaliste culturel au quotidien Midi libre sur lequel vous pourrez également trouver de nombreux articles concernant le Festival de Cannes.

    Je vous recommande également les sites officiels du festival: site du Festival de Cannes (récemment lifté et beaucoup plus simple et agréable d'utilisation), du Marché du Film, de Cannes Cinéphiles, des Journées du Scénario, de la Quinzaine des Réalisateurs, de la Semaine de la Critique,  du Short Film Corner. Vous trouverez également dans la colonne de gauche du blog plusieurs sites concernant le Prix de la jeunesse.

    Pour les retardataires, vous trouverez également de nombreux liens utiles pour venir à Cannes et notamment le site Cannes booking qui vous indique les chambres disponibles en fonction de votre choix. Ne vous faîtes guère d'illusions, tout ou presque est complet d'une année sur l'autre. Vous pouvez néanmoins compter sur des désistements et dans ce cas mieux vaut appeler les hôtels directement. Vous en trouverez également une liste dans la colonne de gauche du blog.

    Vous pourrez également consulter les sites des émissions de cinéma , Canal plus étant comme toujours aux premières loges avec cette année 6 millions d'euros investis, 400 personnes sur place, et le plateau du Grand journal en direct de la plage de Martinez, chaque jour, de 19H10 à 20H50 (voir aussi ici sur le site Spécial Cannes de Canal plus la page consacrée au Grand Journal), une attraction habituelle du festival, même accusée de lui faire de l'ombre! Extérieur jour, l'émission hebdomadaire de cinéma sur Canal plus sera aussi présente à Cannes et présentée par Antoine de Caunes le temps du festival.

    Ajout du 10.05.08 : Canal plus a aussi depuis aujourd'hui son site internet entièrement consacré à ce 61ème Festival .

     Je vous recommande évidemment aussi la page d'une émission qui m'est chère pour y avoir participé il y a un an tout juste, celle du Cercle sur Canal plus Cinéma auquel "Yes we Cannes" a également consacré plusieurs articles. Le Cercle a par ailleurs consacré une émission au Festival. Première diffusion, samedi 10 Mai à 10H10 sur Canal plus cinéma. Une autre émission du Cercle sera tournée le 26 Mai, consacrée au palmarès. Vous pouvez également visionner ces émissions sur internet, sur le site spécial Cannes de Canal plus, ici.

    Vous trouverez encore tous les sites des partenaires du festival, ceux des autres festivals de cinéma, des sites de journaux de cinéma, des sites utiles pour les professionnels et les cinéphiles...toujours dans la colonne de gauche du blog.

    Vous trouverez aussi des liens vers les pages Facebook consacrés au Festival de Cannes et notamment celle d'In the mood for Cannes.

    Vous pouvez également consulter mes comptes rendus des Festivals de Cannes 2005, 2006, 2007. Vous pouvez par ailleurs consulter mes deux autres blogs "In the mood for cinema" (critiques de films en avant-première, critiques de classiques du septième art, critiques de pièces de théâtre, festivals de cinéma...) et "In the mood for Deauville" consacré aux festivals du Cinéma Américain et Asiatique de Deauville.

    Si vous connaissez un site ou un blog intéressant en relation avec le Festival de Cannes dont je n'ai pas parlé ci-dessus et qui ne figure pas  non plus dans la colonne de gauche du blog, merci de m'en communiquer l'adresse à inthemoodforcinema@gmail.com . Sous réserve d'acceptation en fonction de la qualité de son contenu, il sera ajouté.

    Cet article sera régulièrement mis à jour. N'hésitez pas à revenir le consulter ainsi que la liste des blogs dans la colonne de gauche!

    Sandra.M

  • Toutes les informations concernant le logement et l'accréditation

    medium_photosordi_1585.2.JPGPour beaucoup, le palais des festivals de Cannes d’ailleurs surnommé blockhaus en raison de son architecture glaciale et imposante s’apparente à une forteresse inaccessible et l’ascension de ses célèbres marches s'apparente à un Everest inatteignable aux étrangers à un cénacle donc seuls quelques initiés semblent détenir les inestimables clefs. Je vais donc vous donner tous les éléments pour obtenir le précieux sésame ou pour accéder aux projections si vous en êtes dépourvus.

                                         Les accréditations professionnelles

    L’idéal est bien évidemment d’être accrédité professionnel. Pour cela, il vous faut effectuer votre demande le plus tôt possible (pour chaque catégorie, il existe un nombre limité d’accréditations), en général il est possible d’effectuer la demande à partir de début février.

    Les accréditations presse sont réservées aux journalistes, photographes et techniciens de médias qui doivent bien entendu fournir toutes les pièces justificatives scrupuleusement vérifiées par le service des accréditations. La date limite d’inscription pour cette accréditation est fixée au 31 Mars 2007.

    Les acheteurs, vendeurs, producteurs et institutionnels de l'industrie cinématographique, français et étrangers, également pièces justificatives à l’appui, peuvent être accrédités par le marché du film et peuvent s’inscrire jusqu’au 30 Avril 2007.

     medium_photosordi_1380.2.JPGEnfin vous pouvez également solliciter l’accréditation Festival destinée aux professionnels français et étrangers pour laquelle la date limite d’inscription est fixée au 21 Avril 2007. Concernant ce dernier type d’accréditation, elle peut être aussi bien attribuée à un éminent producteur ou réalisateur qu’à un étudiant en cinéma (à condition qu’il appartienne à une des quelques rares écoles de cinéma permettant d’être accrédité et/ou qu’il envoie un dossier argumenté  constitué de pièces justificatives, ce nombre d’accréditations existant en nombre très limité). Evidemment ces deux accréditations présentent quelques différences. La première permet de réserver ses places parfois plusieurs jours à l’avance. La seconde vous rend tributaire des places remises en circulation et non utilisées par les premiers, (qui sont pénalisés s’ils les réservent et ne les utilisent pas) vous ne savez donc pas plus d’une journée à l’avance quels films vous irez voir mais ce système à l’avantage (normalement, ce qui n’est pas toujours le cas) qu’aucune place ne reste inutilisé.

    medium_cannes4.2.JPGCes trois types d’accréditation Festival, Marché du Film, Presse vous permettent donc d’assister à la sélection officielle au Palais des festivals. Si le précieux sésame vous a été refusé, pas de panique, il vous reste encore quelques solutions...

                                                                             Cannes cinéphiles

    medium_cinephiles.JPGD’abord, il est possible qu’en guise de lot de consolation on vous propose un pass « Cannes Cinéphiles » attribué en masse aux Cannois, membres d’associations de cinéphiles, étudiants en cinéma, groupes divers, (et pas toujours cinéphiles comme le nom du badge ne l’indique pas) et refoulés des pass professionnels. Ne vous réjouissez pas trop vite. Tout d’abord ce pass ne permet pas d’entrer dans le palais des festivals, et vous risquez même de vous faire déchirer votre carte si vous enfreignez la règle. Vous ne pouvez donc (normalement) pas accéder  à la sélection officielle. Ce pass vous donne néanmoins accès aux sélections parallèles : Semaine de la Critique, Quinzaine des Réalisateurs dont la qualité des films projetés est bien souvent égal voire supérieur à celle du palais des festivals. Vous pouvez normalement aussi assister aux projections « Un Certain Regard » sachant que tous les badges professionnels passent avant vous (de même pour la Semaine de la Critique et la Quinzaine des Réalisateurs où l’affluence est néanmoins moins importante) et ne seront eux-mêmes pas certains de tous entrer. Autant vous le dire, il n’est pas rare qu’à certaines projections aucun détenteur du pass Cannes Cinéphiles ne puisse entrer. Si, malgré cela, vous souhaitez solliciter ce pass, vous le pouvez jusqu’au 9 Mars 2007.

    Liens: accréditations

    Pour les 4 types d’accréditations précédemment évoquées vous trouverez tous les renseignements nécessaires et les formulaires sur le lien suivant : http://www.festival-cannes.fr/pratique/accreditation/index.php?langue=6001

    Site de Cannes Cinéphiles: http://www.cannes-cinema.com/-Cannes-Cinephiles

    Site internet de la Semaine de la Critique: http://www.semainedelacritique.com

    Quinzaine des Réalisateurs: http://www.quinzaine-realisateurs.com/

    A noter: la Semaine de la Critique et la Quinzaine des Réalisateurs, beaucoup plus acessibles, délivrent aussi leurs propres accréditations donnant accès à leurs sélections, vous pouvez également acheter un ticket pour une séance.

                                                                                                      Les concours :

    1-Le prix de la jeunesse

    medium_prix.2.JPGLe premier d’entre eux est celui qui me permit d’aller à Cannes la première fois, en 2001, comme à 40 jeunes européens alors, 60 désormais. Il s’agit du prix de la jeunesse. : 60 jeunes de France et d’Europe sont ainsi invités par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, au Festival, et sont donc accrédités professionnels pour toute la durée de leur séjour, à savoir une semaine. 7 d’entre eux sont sélectionnés pour être membres du « jury jeunes » du 16 au 27 mai 2007 pour décerner le Prix de la jeunesse. Tous les autres jeunes présélectionnés participent aux «  Rencontres professionnelles » dans la semaine du 20 au 27 mai : accès aux projections, initiation à l’image, critique de films, écriture de scénarios, reportages, parcours "à la rencontre des métiers du cinéma", incluant la réalisation de portraits / témoignages de professionnels présents à Cannes pendant le Festival (producteur, réalisateur, acteur, scénariste, scripte, cadreur, ingénieur du son, chef monteur, chef décorateur…).

    Conditions de participation :

     -être âgé de 18 à 25 ans (au 31 mars 2007).

    -Ne pas avoir été précédemment invité par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative dans le cadre du Prix de la Jeunesse.

      -Adresser avant le 29 mars au  Centre Régional Information Jeunesse de votre région :

    -1 texte (de 2 à 4 pages) sous forme libre (critique, poésie, chanson, conte…) exprimant votre rapport au cinéma et aux films, à travers le thème : La lumière.

    - une lettre de motivation

    -Un CV détaillé

    -4 photos d’identité

    L’accréditation, l’hébergement, les repas, le transport (sur la base d’un aller-retour en 2ème classe, carte 12-25 ans) est pris en charge par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative.

    Vous pourrez trouver de plus amples renseignements ici : http://www.prixdelajeunesse.com

    2-Lycéens à la Semaine de la Critique

    La Semaine Internationale de la Critique organise, en collaboration avec l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et avec le soutien du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative et de l’Oroleis la (Toute) Jeune Critique, une opération autour de la critique de cinéma. Chaque année, la Semaine de la Critique invite des lycéens français à visionner sa Sélection sur la Croisette. Depuis 2005, les organisateurs ont souhaité associer l’OFAJ à cette opération et permettre à des lycéens allemands d’être invités. Comme de vrais critiques de cinéma, les lycéens français et allemands assistent ensemble quotidiennement aux projections des sept longs et sept courts métrages de la Sélection. Après avoir rencontré les équipes des films, ces apprentis journalistes écrivent leurs articles, dont les meilleurs sont publiés dans les médias partenaires (presse écrite, radio et Internet). A la fin de la Semaine, les lycéens français et allemands constituent un jury et délibèrent pour décerner le Prix de la (Toute) Jeune Critique au meilleur long métrage de la Sélection.
     
    Parallèlement, deux Prix sont remis par l’OFAJ aux auteurs de la meilleure critique en français et de la meilleure critique en allemand. Les lauréats sont invités au Festival International du Film de Berlin (Berlinale) en 2008. 32 participants seront sélectionnés par le biais d’un jeu-concours (16 jeunes Français et 16 jeunes allemands).
    La date limite d’envoi des candidatures est fixée au 8 avril 2007.

    Lien avec tous les renseignements sur les conditions de participation : http://www.semainedelacritique.com/sites/rubrique.php3?id_rubrique=7

    3-Concours Allo Ciné

    Cette année Allo Ciné a lancé un concours pour fêter ses 10 ans et les 60 ans du Festival. L’heureux lauréat pourra accompagner la rédaction au Festival pour toute sa durée du 16 au 27 Mai ! Pour cela, vous avez jusqu’au mois d’Avril pour réaliser un blog  sur Allociné le plus original, réussi, convaincant, personnel, un blog bien sûr entièrement consacré au Festival de Cannes et à ses 60 ans. Lien : http://allocine.blogs.allocine.fr/  

    Si vous n’êtes ni professionnel, ni cinéphile, ni lauréat d’un de ces concours comment faire me direz-vous (et si pour vous Cannes ne se limite pas à vous installer sur un escabeau dès 7 heures du matin pour espérer tenter d’apercevoir la robe d’une starlette à la montée des marches de 19H30, si, si, ça existe…) :

                                                                            Derniers recours:

    1-Chaque hôtel reçoit un certain nombre d’invitations du Syndicat des hôteliers, le plus souvent pour des projections en journée. Vérifiez bien que cette accréditation soit bleue, si elle est rose vous devrez l’échanger contre une bleue les roses étant réservées aux détenteurs de badges. Ne me demandez pas pourquoi, à Cannes s’établissent une hiérarchie et un règlement parfois iniques et aux frontières de l’absurde mais vous verrez : il est de bon ton de protester (le festivalier cannois est toujours mécontent, blasé, insatisfait) mais on s’y habitue vite. Donc si vous demandez gentiment à votre hôtel(ier) adoré, il n’est pas impossible qu’il vous donne des invitations. Plus la catégorie de l’hôtel est élevée, et a fortiori si l’hôtelier se transforme en concierge prêt à tout pour vous satisfaire, il est fort possible qu’il s’agisse aussi d’invitations pour les séances du soir.

    2-L’an passé le festival avait mis au point un système très judicieux appelé « accès dernière minute » situé derrière les marches permettant aux professionnels retardataires ou à ceux n’ayant pas eu d’invitations et même aux détenteurs du pass Cannes cinéphiles d’accéder aux séances officielles (même parfois à celles du soir, voire de l’ouverture et de la clôture m’a-t-on dit). Comme son nom l’indique, il vous faudra attendre jusqu’à la dernière minute pour savoir s’il reste des places libres et donc attendre parfois deux heures, en plein soleil et debout.

    3-Enfin, si vous ne correspondez à aucun cas de figure ci-dessus et si vous n’êtes pas non plus le fils  ou le neveu de Gilles Jacob, sachez  que devant le palais il arrive que certaines invitations soient distribuées par les retardataires qui n’ont pas le temps ou l’envie de les restituer au guichet du « last minute ticket ». Sachez enfin qu’en aucun  cas on ne doit vous vendre une place. C’est évidemment totalement interdit et risquerait de vous bloquer l’accès au palais pour le restant du Festival.

                          ----------------------------------------------------------------------------------------------------

    -N’oubliez pas que pour la séance du soir (19H30 et 22H30)  la tenue de soirée est de rigueur, relativement libre pour les femmes, en revanche pour les hommes le nœud papillon et le costume sont obligatoires. Le protocole est intransigeant avec cette formalité…et pensez aux chaussures, les baskets sont formellement prohibées et risqueraient de vous bloquer l’accès aux marches, même en possession du précieux sésame ET de l’invitation, qui que vous soyez!

    -Enfin, si vous n’êtes pas à Cannes, sachez que la plupart des films sortent désormais en salles en même temps, l’attente…et l’atmosphère, électrique, incomparable, survolté, révolté, mais magique aussi, malgré tout,  en moins. Le film des 60 ans sera également diffusé en simultané sur Canal plus qui diffuse également les soirées d’ouverture ou de clôture.

                                                                      Le logement pendant le festival, à Cannes :

    medium_cannes2.2.JPGQuant au logement, il s’agit, là aussi, d’un véritable parcours du combattant la plupart des hôtels et résidences étant réservés d’une année sur l’autre et donc TOUS d’ores et déjà complets...officiellement. Je ne peux que vous conseiller de vous armer de patience, de vous mettre sur liste d’attente, de rappeler régulièrement, les annulations des options posées sur les chambres ayant en général lieu les semaines et les jours précédant le festival. Vous pouvez également essayer dans les communes avoisinantes (Antibes, Mandelieu etc) néanmoins bien souvent également prises d’assaut (parfois jusqu’à Monaco, en sachant que le Grand Prix qui se déroule en général à la même période suscite également une très forte affluence ) et sachant également qu’aux heures des projections des films en compétition (à partir de 18H en général) Cannes devient totalement inaccessible, et la circulation, même des transports en commun fonctionne au ralenti en raison des nombreux embouteillages que cela provoque. Dans la plupart des hôtels, on vous obligera bien souvent à réserver pour la totalité du festival, parfois à régler la totalité du séjour avant votre arrivée (de même les prix en période de festival sont rarement affichés, sachant qu’ils doublent …au minimum), mais si vous venez plutôt vers la fin, vous pourrez certainement réserver seulement pour quelques jours, en réservant la semaine même.

    Vous trouverez toute la liste des hôtels et résidences et des éventuelles disponibilités ici :  http://www.cannes-hotel-reservation.fr/  .

    Bonne chance…et bon festival !

    Sandra.M