Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

INSTANTANES

  • Le Grand journal vu de la loge vip et la soirée Canal plus sur la plage du Martinez

    2009_0523canalplus0017.JPG

    Cette année, j'aurai certes et à mon grand regret vu moins de films que d'habitude (j'aurai néanmoins vu la majorité des films de la compétition officielle, ce soir ou demain matin vous pourrez bien entendu lire mes pronostics pour le palmarès qui sera décerné demain, sur "In the mood for Cannes" et "In the mood for Cinema",  et ultérieurement mes critiques des films dont je n'ai pas encore eu le temps de vous parler comme "A l'origine" de Xavier Giannoli, "Les étreintes brisées" de Pedro Almodovar", "Les herbes folles" d'Alain Resnais) mais j'aurai aussi découvert de nombreuses autres facettes du Festival de Cannes... rassasiant mon insatiable curiosité, m'imprègnant plus que jamais de l'atmosphère irréelle de ce festival.

    2009_0523canalplus0068.JPG

    Hier soir, quand on m'a proposé d'assister au Grand Journal de Michel Denisot dans le carré vip, c'est-à-dire sous le plateau, sur la plage du Martinez j'ai d'abord hésité, ayant prévu de voir l'hommage à Fanny Ardant et son premier film en tant que réalisatrice et puis je me suis dit que l'expérience pourrait être amusante... culpabilisant un court instant de soudain, ainsi, préférer la vie au cinéma. Mais après tout c'est à travers "Nul part ailleurs" puis "Le Grand journal" que j'ai longtemps suivi ce festival alors se retrouver de l'autre coté de la barrière promet finalement d'être plutôt amusant.

    2009_0523canalplus0010.JPG
    2009_0523canalplus0037.JPG
    Ci-dessus: sous le plateau du Grand Journal, sur la plage du Martinez

     Comme vous le verrez ci-dessous, j'étais aux premières loges pour saisir l'enthousiasme débordant de Quentin Tarantino (invité de Michel Denisot hier soir avec Diane Krüger, Mélanie Laurent, Christoph Waltz, Jean-Marc Barr, Gaspard Noé, Anna Mouglalis, Jan kounen...). Voir les réactions en direct des invités à l'impitoyable et délectable "petit journal" de Yann Barthès était plutôt réjouissant et au moins aussi impitoyable que la chronique en question.

    2009_0523canalplus0012.JPG
    2009_0523canalplus0014.JPG
    Photo ci-dessus: Quentin Tarantino et Mélanie Laurent (photo inthemoodforcannes.com )
    2009_0523canalplus0016.JPG
    Photo ci-dessus: Diane Krüger et Quentin Tarantino (photo inthemoodforcannes.com )
    2009_0523canalplus0018.JPG
    Ci-dessus: Diane Krüger et Quentin Tarantino (photo inthemoodforcannes.com )
    2009_0523canalplus0026.JPG
    2009_0523canalplus0038.JPG
    On me propose ensuite de revenir deux heures plus tard pour la fête de fin du "Grand journal",  dernière soirée Canal plus sur la plage du Martinez.
    Depuis le ponton du Martinez, une vue féérique sur la baie de Cannes s'offre à moi, un Cannes idyllique, où tout semble facile, idéal, sans barrières ni nuages.
     J'essaie alors, en vain, de reconstituer le film, si riche, si improbable, de ces derniers jours. L'idée d'un retour à la réalité m'effleure un instant et me réjouit presque plus qu'elle ne m'attriste car je sais qu'au vertige de Cannes succèdera celui de l'écriture, au moins aussi grisant, après ces journées qui ont cristallisé tant d'émotions et de sentiments divers.
    Brusquement, à 2H du matin, en plein milieu d'un morceau, la musique cesse (pour cause de prosaïque arrêté municipal) sans pour autant complètement éclipser la magie du moment qui résonne encore, mais rappelant néanmoins que la réalité peut reprendre ses droits à chaque instant, me rappelant que cela ne durera pas toujours, mais je songe à toutes ces images immortalisées, asborbées, dévorées et à tous ces visages croisés qu'elle ne pourra pas me voler et dont la petite musique, si rassurante, m'accompagnera désormais ...
    2009_0523canalplus0055.JPG
    2009_0523canalplus0061.JPG
  • Brad Pitt et Quentin Tarantino à Cannes pour "Inglourious basterds"

    En attendant ma critique, ce soir, d' "Inglourious basterds" de Quentin Tarantino (compétition officielle 2009), un film dont je peux déjà vous annoncer qu'il est absolument magistral, pour l'instant ma palme d'or,  voici, pour patienter, Quentin Tarantino et Brad Pitt  (photo: inthemoodforcannes.com ).

    pitt et tarantino.jpg
    Ci-dessus, Brad Pitt et Quentin Tarantino
  • La montée des marches comme si vous y étiez...

    En attendant mes "pronostics" et mon article sur "Entre les murs" de Laurent Cantet dont je peux d'ores et déjà vous dire qu'il a été particulièrement acclamé (images bientôt sur "In the mood for Cannes"), quelques vidéos  de la montée des marches pour la vivre comme si vous y étiez...

     

  • Instantané du jour à 20 millions: "Les Ch'tis" même à Cannes, impossible de leur échapper...

    302365353.JPG

     D'entrées. 20 millions d'entrées bien entendu. Le nombre atteint par "Bienvenue chez les Ch'tis" , désormais très proche du record d'entrées toutes catégories confondues en France: "Titanic" de James Cameron.  Cette photo de très mauvaise qualité ne vaut pas un centime, c'est juste le témoignage d'un insolite impromptu cannois. Alors que je m'apprêtais à aller faire une petite pause  café au Majestic pour me remettre de mes émotions, d'ailleurs pas seulement cinématographiques, alors qu'un accrédité  exhibant un nombre impressionnant de badges, parlementait longuement et visiblement vainement pour expliquer son absence sur le listing du Majestic (d'habitude un badge suffit) à l'hôtesse chargée de laisser passer (ou non, surtout), sans même que me soit demandé quoi que ce soit, cette dernière me laissa passer sans broncher. Arrivée devant les portes de l'hôtel, je remarquai bien une effervescence inhabituelle (enfin encore plus inhabituelle que d'habitude, l'effervescence inhabituelle est un pléonasme à Cannes) et qu'une autre hôtesse barrait l'entrée du Fouquet's. Comme un café n'attend pas -enfin en l'occurrence un thé, mais ça n'apporte rien à l'histoire de savoir que je boive du café ou du thé non?-, je passai devant l'hôtesse (qui me laissa également passer, ça c'est depuis que j'ai vu "Indiana Jones":  aucun temple maya ou même cannois, dont les portes sont bien entendu beaucoup plus infranchissables, ne me résiste) sans m'inquiéter outre mesure des caméras jonchant le sol, des tables déplacées, des regards anxieux d'une équipe ressemblant fort à celle d'un tournage. Je remarquai juste que des barmen d'un genre nouveau étaient passés derrière le comptoir (Kad Merad, Dany Boon etc) et devant (Line Renaud, de dos). Ayant un peu l'impression de tomber au mauvais (bon?) endroit au mauvais (bon?) moment, amusée que les Ch'tis dont on nous rebat les oreilles m'empêchent jusqu'à Cannes de boire un café (enfin thé), j'ai pris cet instantané de ce moment impromptu... L'équipe de "Bienvenue chez les Ch'tis" montera les marches ce soir... Vous pouvez retrouver mes commentaires sur  "Bienvenue chez les Ch'tis", en cliquant sur le titre du film. Allez, c'est promis, dans mon prochain article je redeviens sérieuse pour vous parler de "L'échange" de Clint Eastwood. En attendant, je file déguster un thé...

    Sandra.M

  • Mon album photos du 60ème Festival de Cannes

    Ci-dessous, je vous laisse feuilleter mon album photos de ce 60ème Festival de Cannes. Seulement quelques photos y figurent pour le moment. Il sera quotidiennement enrichi. N'hésitez pas à revenir le consulter de temps à autre. Copyright Sandra.M