Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La montée des marches comme si vous y étiez...

En attendant mes "pronostics" et mon article sur "Entre les murs" de Laurent Cantet dont je peux d'ores et déjà vous dire qu'il a été particulièrement acclamé (images bientôt sur "In the mood for Cannes"), quelques vidéos  de la montée des marches pour la vivre comme si vous y étiez...

 

Commentaires

  • Merci de nous avoir fait vivre ce festival au jour le jour et de nous avoir invités à partager vos enthousiasmes et vos déceptions. Cependant, il me semble que le festival en lui-même a été moins festif que les autres années et que les médias sont restés un peu en retrait.Il est vrai qu'il y avait de par le monde des événements si graves que le côté paillette et luxe ostentatoire ont un peu agacé. Reste les films. Quelques belles productions à petit budget, semble-t-il. Et malgré ce que vous écrivez à propos du dernier Opus de Clint Eastwood qui serait en deçà de ses productions antérieures, il mériterait, pour l'ensemble de son oeuvre, d'être honoré.

  • Bonsoir Armelle,
    C'est moi qui vous remecie de votre message et je suis heureuse d'avoir réussi à vous faire vivre le festival à distance, c'était ce à quoi ce blog aspirait. C'est vrai que le festival était moins festif (il était surtout difficile de rivaliser avec le 60 ème anniversaire), le contexte international et la pluie y étaient sans doute aussi pour quelque chose. Je n'ai cependant pas eu l'impression que les médias étaient en retrait. Il est vrai que quand nous sommes sur place ils sont tellement nombreux que nous avons l'impression que Cannes est le centre du monde. Vous avez été écoutée puisque Clint Eastwood a bien été honoré, il le méritait en effet pour l'ensemble de son oeuvre. Cette édition restera néanmoins pour moi riche de souvenirs...

Les commentaires sont fermés.