Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cinéfondation

  • Festival de Cannes 2018 : les premières informations officielles

     

    cannesh.jpg

    Comme chaque année, pour ce qui sera mon 18ème Festival de Cannes, vous pourrez suivre ici en direct le festival (ainsi que sur mes autres blogs Inthemoodforcinema.com, Inthemoodforfilmfestivals.com pour la partie cinéma et, pour la partie "luxe", Inthemoodforhotelsdeluxe.com). Vous pourrez également le suivre sur mes différents réseaux sociaux : @moodforcannes et @Sandra_Meziere pour twitter, @sandra_meziere pour Instagram et Facebook.com/inthemoodforcannes et http://facebook.com/inthemoodforcinema pour Facebook.

    Comme d'habitude, je ne partagerai ici aucune "rumeur" sur la programmation mais seulement les informations officielles.

    Pour l'instant, à 41 jours de l'ouverture officielle, nous savons seulement que :

    -Pour sa 71ème édition, le Festival de Cannes aura lieu du mardi 8 au samedi 19 mai! Il commencera un jour plus tôt mais aura une durée identique aux années précédentes

    -Cate Blanchett présidera le jury du Festival de Cannes 2018.

    Retrouvez mon article complet à ce sujet en cliquant ici avec trois critiques de films avec Cate Blanchett.

    blanchett.jpg

    Photo personnelle ci-dessus prise lors de l'hommage rendu à l'actrice dans le cadre du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

    -Le cinéaste français Bertrand Bonello présidera le Jury de la Cinéfondation et des Courts métrages de la 71ème édition du Festival de Cannes du 8 au 19 mai :« Qu’attendons-nous de la jeunesse, des cinéastes inconnus, des premiers films ? Qu’ils nous bousculent, qu’ils nous fassent regarder ce que nous ne sommes pas capables de voir, qu’ils aient la liberté, le tranchant, l’insouciance et l’audace que parfois nous n’avons plus. La Cinéfondation s’attache depuis 20 ans à faire entendre ces voix et je suis extrêmement fier cette année de pouvoir les accompagner. »

    -Vivier de nouveaux talents du 7ème art, l’Atelier de la Cinéfondation 2018 accueille ainsi 15 réalisateurs internationaux et leurs prometteurs projets de films. Cette 14ème édition sera, comme chaque année, l’occasion pour ces cinéastes et leurs producteurs de rencontrer des partenaires financiers à Cannes. Un précieux sésame pour passer à la réalisation ! Retrouvez les heureux sélectionnés de l'édition 2018 sur

    http://www.cinefondation.com/fr/.

    -A l’occasion du 50ème anniversaire de la sortie de "2001 : L’Odyssée de l’espace" le samedi 12 mai 2018 à Cannes vous pourrez (re)découvrir en avant-première mondiale le film culte de Stanley Kubrick, dans sa version originale 70mm. La copie sera présentée dans le cadre de Cannes Classics par Christopher Nolan qui a étroitement collaboré avec Warner Bros. Entertainment sur le processus de re-masterisation et qui honorera le Festival de Cannes de sa première venue.  Christopher Nolan participera également à une Masterclass le dimanche 13 mai 2018, au cours de laquelle il évoquera sa filmographie et partagera sa passion pour l’œuvre singulière de Stanley Kubrick.

    cinéma,cannes,in the mood for cannes,in the mood for cinéma,festival de cannes,71ème festival de cannes,cate blanchett,semaine de la critique

    - Ursula Meier présidera le Jury de la Caméra d’or. "Depuis 1994, la réalisatrice suisse façonne une cinématographie audacieuse qui souligne la complexité du monde. Ses 5 courts métrages, 2 œuvres télévisées, 2 documentaires et 2 longs métrages ont chacun rivalisé d’inventivité, et lui ont permis de s’imposer dans le paysage européen" a souligné le Festival de Cannes. Avec 6 professionnels à ses côtés, Ursula Meier désignera la meilleure première œuvre présentée en Sélection officielle, à la Semaine de la Critique - Cannes ou à la Quinzaine des Réalisateurs lors de la soirée de Clôture du Festival de Cannes, le samedi 19 mai.

    -A l'occasion d'une interview dans le Film Français, le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux a annoncé quelques nouveautés  : désormais tout film en compétition devra sortir dans les salles françaises, la presse ne découvrira plus les films avant les festivaliers et la séance de gala sera ainsi la vraie première mondiale, la presse verra ainsi le film à 19h en même temps en Debussy et pour les séances de 22, le lendemain matin dans le grand théâtre Lumière.

    Le film français Cannes 2018.jpg

      -Pour cette année a été créé un nouveau prix intitulé "prix de la citoyenneté". Je vous en reparlerai longuement dans un prochain article.

    Dans les sélections parallèles :

    -L’affiche de la compétition de la Semaine de la Critique au prochain Festival de Cannes. Sur cette affiche figure l'actrice Noée Abita, révélation du film Ava de Léa Mysius dont vous pouvez retrouver ma critique ici.

    l'affiche de la semaine de la critique 2018.jpg

    ava.jpg

    -Le réalisateur et scénariste norvégien Joachim Trier présidera le jury de la 57ème Semaine de la Critique qui décernera 3 prix à Cannes. Il sera entouré de l’actrice et jeune réalisatrice américaine Chloë Sevigny, du comédien argentin Nahuel Pérez Biscayart, récent lauréat d’un César pour son rôle dans 120 Battements par minute de Robin Campillo, Eva Sangiorgi, nouvelle directrice de la Viennale, Festival international du film de Vienne et du journaliste culturel français Augustin Trapenard.

     

    En attendant l'édition 2018 du Festival de Cannes en direct, retrouvez, en cliquant ici, mon compte rendu de l'édition 2017.

  • Les nouveaux horizons du cinéma : (re)découvrez les films de la Cinéfondation

    horizons.jpg

    La Cinéfondation est une belle "institution" créée en 1998 par Gilles Jacob (qu'il continuera d'ailleurs de présider après son départ de la présidence du Festival de Cannes en 2015), sous l'égide du Festival de Cannes, pour la recherche de nouveaux talents. Chaque année, elle sélectionne de quinze à vingt courts et moyens métrages présentés par des écoles de cinéma de tous pays. Par ailleurs, depuis 2000, la Cinéfondation propose une résidence à Paris pour les cinéastes et une aide à l'écriture de scénario. Elle organise également des rencontres avec des professionnels. La sélection des participants est effectuée par un jury présidé par un réalisateur ou une personnalité du cinéma ; elle se fonde sur la qualité des films déjà réalisés, sur l'intérêt du projet de long métrage en cours d'écriture et sur la motivation des candidats. Parallèlement, la Cinéfondation organise chaque année à Cannes une compétition de courts-métrages réalisés par les élèves d'écoles de cinéma du monde entier.

    "Les nouveaux horizons du cinéma" : une belle initiative consacré à un cycle de la Cinéfondation, qui concerne 9 films diffusés dans une cinquantaine de salles en France, du 18 au 29 avril.

    Claire Denis en est la marraine exceptionnelle de cette réjouissante opération. 

    Tournés par des réalisateurs passés par la Résidence et l'Atelier de La Cinéfondation, ces films ont été sélectionnés et primés en festivals (Cannes, Berlin, Locarno). Mis à part trois inédits - le chilien Carne de Perro, le néo-zélandais The Weight of elephants et l’iranien Frontier blues -, ils sont tous sortis en salles ces deux dernières années.

    Organisé par I LIKE CINEMA, le cycle « Les Nouveaux Horizons du Cinéma » est diffusé à Paris et dans une quarantaine de salles en province.


    Ancrés sur un territoire donné, nourris d’expériences singulières, ces films ont en commun d’ouvrir de nouvelles perspectives sur la fiction, en tissant des liens étroits avec le réel.


    Qu’il arpente la mémoire politique du Chili ou une cour de récré française dans les années 80, qu’il sillonne les carrefours de Bogota ou la frontière nord de l’Iran, chaque réalisateur nous offre une fenêtre panoramique sur son univers.

    L'enjeu réel, au-delà du cycle, est d'offrir une nouvelle visibilité à un cinéma naissant – plus que jamais sacrifié par le rythme des sorties - et, à quelques semaines du Festival de Cannes, de mettre en lumière le rôle de la Cinéfondation tout au long de l'année, focalisée sur l'accompagnement et le développement de premiers films.


    Les 9 films présentés dans le cadre de cette opération: Despues de Lucia, Les Chevaux de Dieu, Fifi hurle de joie, Rêves d'or, La société du feu rouge, Chroniques d'une cour de récré, Carne de Perro, The Weight of elephants et Frontier blues.


    Après la VOD, I LIKE CINEMA propose de découvrir le TOD, premier service de Theater On Demand. Un site internet de programmation communautaire et de vente de places de cinéma qui met en relation les salles de cinéma indépendantes, les films et les spectateurs (www.ilikecinema.com). 4 clics suffisent pour créer sa séance Cinéfondation : « je choisis mon film, je choisis ma salle, je crée ma proposition de séance, je reçois mon billet ! ».

    Un dispositif moderne qui se prolonge sur le forum du site : les spectateurs sont invités à dialoguer avec les réalisateurs et les exploitants à l’issue des séances.

    Page Facebook: https://www.facebook.com/ilikecine?ref=hl

    Je vous encourage vraiment à découvrir ces films, souvent de vraies pépites, à soutenir et participer à cette belle opération.

  • Jane CAMPION présidera le Jury des courts métrages et de la Cinéfondation du 66ème Festival de Cannes

    campion.jpg

    Alors que je l'avais "pronostiquée" en Présidente du jury de la compétition officielle, c'est à la présidence du Jury des courts métrages et de la Cinéfondation que vient d'être nommée Jane Campion. Un excellent choix qui devrait satisfaire ceux qui, l'an passé, se plaignaient de l'absence de femmes réalisatrices dans la sélection officielle. A cette occasion, je vous proposerai bientôt ici la critique de "La leçon de piano", le film pour lequel cette dernière avait obtenu la palme d'or en 1993. Nous l'avions également retrouvée en compétition en 2009 avec "Bright star", récit des amours contrariées du jeune poète anglais John Keats et de sa voisine Fanny Brawne, porté par  les mots de John Keats d’une mélancolie envoûtante, une photographie empreinte de cette retenue à la fois lumineuse et sombre pour évoquer l’amour douloureux des protagonistes et de leur passion qui les prive de liberté.

    Retrouvez, ci-dessous, le communiqué de presse officiel du Festival de Cannes à ce sujet.

    Jane Campion va présider le Jury des courts métrages et de la Cinéfondation du 66ème Festival de Cannes, succédant dans ce rôle à Jean-Pierre Dardenne, Michel Gondry, Hou Hsiao Hsien, Martin Scorsese ou John Boorman.
    Réalisatrice néo-zélandaise, Jane Campion est remarquée dès ses débuts : lauréate de la Palme d’or du court métrage en 86 pour Peel, elle capte l’intérêt de la critique internationale avec Sweetie, son premier long métrage en compétition au Festival de Cannes. Après Un ange à ma table, elle revient à Cannes avec La Leçon de piano qui remporte en 93 la Palme d'or plus un prix d’interprétation pour Holly Hunter.
    Son œuvre, dominée par des personnages de femmes intenses en quête de leur identité, s’enrichit de multiples variations avec Holy Smoke (Kate Winslet), Portrait of a Lady (Nicole Kidman) ou In the Cut (Meg Ryan). Son dernier film, Bright Star, biographie romancée du poète Keats et de sa muse est présenté en Compétition à Cannes, en 2009.

    Gilles Jacob, président du Festival de Cannes et de la Cinéfondation, a déclaré : « Jane est une enfant de Cannes. Je le sais pour avoir choisi ses trois premiers courts dont j’avais apprécié le style et la cohérence. Gamines naïvement perverses, ados refermées sur leur solitude, femmes ressassant leurs élans et leurs regrets : c’est l’univers au lyrisme ardant où Jane trace d’une main ferme ses portraits de groupe avec drame. Je suis heureux que l’histoire d’amour entre Lady Jane et le festival se poursuive aujourd’hui avec cette présidence. »


    Le Jury de la Cinéfondation et des courts métrages, composé de cinq personnalités du cinéma et de la littérature, devra choisir parmi les films d’écoles de cinéma de la Sélection Cinéfondation les trois premiers Prix. Le jury désignera également la Palme d’or du court métrage, remise lors de la cérémonie de Clôture du Festival, dimanche 26 mai 2013.

  • La Sélection Cinéfondation du Festival de Cannes 2010: courts-métrages en compétition

    La Sélection de la Cinéfondation présentera lors du prochain Festival de Cannes 13 films, choisis parmi les 1600 proposés par des écoles de cinéma du monde entier. Parmi ces films issus de 11 pays, le jury de la Cinéfondation et des courts métrages, présidé par Atom Egoyan, récompensera ses trois préférés.  Ce palmarès sera annoncé vendredi 21 mai au Festival de Cannes.


    Jens BLANK - COOKED - 7'
    NFTS, Royaume-Uni

    Vatche BOULGHOURJIAN - HINKERORT ZORASUNE (The Fifth Column) - 29'
    NYU, États-Unis                                                                        

    Vincent CARDONA - COUCOU-LES-NUAGES  (Anywhere Out of the World) - 38'
    La fémis, France                                                                                  

    Gilles COULIER - IJSLAND (Iceland) - 22'
    Université Sint-Lukas*, Belgique

    KIM Tae-yong - FROZEN LAND - 36'
    Université de Sejong*, Corée du Sud

    Dane KOMLJEN - JA VEĆ JESAM SVE ONO ŠTO ŽELIM DA IMAM (I Already Am Everything I Want to Have) - 35'
    FDU, Serbie

    Juho KUOSMANEN - TAULUKAUPPIAAT (The Painting Sellers) - 60'
    Université Aalto, Finlande                                             

    Janaína MARQUES RIBEIRO - LOS MINUTOS, LAS HORAS (The Minutes, the Hours) - 11'
    EICTV, Cuba                                                                                          

    Michaela MÜLLER - MIRAMARE - 8'
    ALU*, Croatie

    Benjamin NAISHTAT - EL JUEGO (The Game) - 20'
    Le Fresnoy, France

    Mátyás PRIKLER - ĎAKUJEM, DOBRE (Thanks, Fine) - 40'
    FTF-VŠMU, Slovaquie

    Bálint SZIMLER - ITT VAGYOK (Here I Am) - 36'
    SzFE, Hongrie

    Andrew WESMAN - SHELLEY - 21'
    Université Harvard*, États-Unis


    *écoles sélectionnées pour la première fois

  • Le programme de la Cinéfondation 2009

    Les films de la Cinéfondation 2009:

    cinéfondation.jpg

    Giulia Barbera, Gianluca Lo Presti - IL NATURALISTA - 6’
    Federico Parodi et Michele Tozzi
    Centro Sperimentale di Cinematografia, Italie

    Dominique Baumard - LE CONTRETEMPS - 39’
    La fémis, France

    Dorte Bengtson - SYLFIDDEN - 8’
    Den Danske Filmskole, Danemark

    Noamir Castéra -  #1 - 4’
    ENSAV La Cambre, Belgique

    Daniel Day  - GUTTER - 17’
    New York University, Etats-Unis

    Hugo Frassetto - TRAVERSER - 5’
    La Poudrière, France

    Jo Sung-hee -  DON’T STEP OUT OF THE HOUSE - 43’
    Korean Academy of Film Arts, Corée du Sud

    Yaelle Kayam - DIPLOMA  - 22’
    The Sam Spiegel Film & TV School, Israël

    Elisabet Lladó - KASIA - 11’
    IAD, Belgique

    Ralitza Petrova - BY THE GRACE OF GOD - 37’
    NFTS, Royaume-Uni

    Juan Ignacio Pollio - EL BOXEADOR -10’
    Universidad del Cine, Argentine

    Thiago Ricarte - CHAPA -15’
    FAAP, Brésil

    Yuval Shani  - SEGAL - 23’
    Tel-Aviv University, Israël

    Song Fang - GOODBYE - 31’
    Beijing Film Academy, Chine

    Zuzana Kirchnerová-Špidlová  - BÁBA - 21’
    FAMU, République Tchèque

    Dara Van Dusen  - MALZONKOWIE  - 12’
    PWSFTViT, Pologne

    Yim Kyung-dong  - THE HORN  - 24’
    Kaywon School of Art, Corée du Sud

  • Le jury de la Cinéfondation et des courts métrages du 62ème Festival de Cannes

    affichecannes2009.jpgLe jury de la Cinéfondation et des courts-métrages sera présidé par John BOORMAN (Réalisateur, Ecrivain, Producteur - Royaume Uni) et composé de:

     Bertrand BONELLO (Réalisateur - France)

     Ferid BOUGHEDIR (Réalisateur - Tunisie) 

     Leonor SILVEIRA (Actrice - Portugal)

     ZHANG Ziyi (Actrice - Chine).

  • Cinéfondation et compétition des courts-métrages du 61ème Festival de Cannes

    Le jury de la Cinéfondation et des courts-métrages présidé par Hou Hsiao-Hsien (voir plus bas la composition complète du jury dans l'article consacré aux jurys du 61ème Festival de Cannes) devra choisir entre les films suivants:

    COURTS MÉTRAGES EN COMPÉTITION

    Julius AVERY JERRYCAN 13m

    Marie BENITO EL DESEO 13m

    Marian CRISAN MEGATRON 14m

    Dániel ERDÉLYI 411-Z 7m

    Mélanie LAURENT DE MOINS EN MOINS 7m

    Anthony LUCAS MY RABIT HOPPY (Mon Lapin Hoppy) 3m

    Javier PALLEIRO, Guillermo ROCAMORA BUEN VIAJE (Bon Voyage) 12m

    Rúnar RÚNARSSON SMÁFUGLAR 15m

    Sam TAYLOR-WOOD LOVE YOU MORE 15m

    LA CINÉFONDATION

    Ciprian ALEXANDRESCU INTERIOR. SCARA DE BLOC 16’

    National University for Film and Drama, Roumanie (Intérieur. Escalier de HLM)

    Marco BERGER EL RELOJ 15’

    Universidad del Cine, Argentine (La montre)

    Johanna BESSIERE, Cécile DUBOIS HERRY BLIND SPOT 3’

    Simon ROUBY, Nicolas CHAUVELOT,

    Olivier CLERT, Yvon JARDEL

    Gobelins, Ecole de l’Image, France

    Claire BURGER FORBACH 35’

    La fémis, France

    Rob ELLENDER ILLUSION DWELLERS 9’

    Royal College of Art, Royaume-Uni

    Lukáš GLASER NAUS 14’

    FAMU, République Tchèque

    JIANG Xuan BA YUE SHI WU 21’

    California Institute of the Arts, Etats-Unis (Le 15 août)

    Elad KEIDAN HIMNON 36’

    The Sam Spiegel Film and TV School, Israël (Hymne)

    Juho KUOSMANEN KESTOMERKITSIJÄT 19’

    University of Art and Design Helsinki, Finlande (Signalisation des routes)

    André LAVAQUIAL O SOM E O RESTO 23’

    Escola de Cinema Darcy Ribeiro, Brésil (Le son et le reste)

    Diana MKRTCHYAN GATA 33’

    High Courses of Screenwriters and Directors, Russie

    Hadar MORAG SHTIKA 17’

    Tel-Aviv University, Israël (Silence)

    PARK Jae-ok STOP 6’

    KAFA, Corée du Sud

    Heidi SAMAN THE MAID 19’

    Temple University, Etats-Unis

    Jan SPECKENBACH GESTERN IN EDEN 31’

    DFFB, Allemagne (Hier à Eden)

    Teressa TUNNEY THIS IS A STORY ABOUT TED AND ALICE 15’

    Columbia University, Etats-Unis

    YOON Sung-A ET DANS MON COEUR J’EMPORTERAI 24’

    INSAS, Belgique