Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CANNES CLASSICS - Page 4

  • "Lola Montès" de Max Ophüls en ouverture de Cannes Classics

    1627730524.jpg"En 2007, la Cinémathèque française et les Films du Jeudi (Laurence Braunberger) ont entrepris avec l’aide de Marcel Ophuls la restauration de Lola Montès, réalisé en 1955 par Max Ophuls.

    Cette restauration a été rendue possible grâce à une étroite collaboration avec la Fondation Thomson pour le Patrimoine du Cinéma et de la Télévision (qui a notamment mis à disposition les laboratoires Technicolor), avec le soutien du Fonds Culturel Franco Américain, et grâce au mécénat de L’Oréal et agnès b.

    La Cinémathèque française, sous l’égide de Serge Toubiana, présentera cette nouvelle restauration Technicolor de Lola Montès en avant-première mondiale, lors du 61è Festival de Cannes.

    Inspiré par la vie scandaleuse de la comtesse de Landsfeld, dite Lola Montès, le film est la dernière œuvre de Max Ophuls mais aussi son unique film en couleur.

    Sous le regard attentif de Marcel Ophuls, en suivant l’expertise technique de François Ede, et grâce aux prouesses techniques des Laboratoire Technicolor, la Cinémathèque française s’est engagée à restaurer Lola Montès dans son montage initial, en lui restituant ses couleurs, sa bande son et son format d’origine, offrant ainsi à ce film culte la possibilité d’émerveiller les jeunes spectateurs et de séduire à nouveau celles et ceux que le film avait déjà conquis.

    Cette présentation de cette restauration sera l’occasion de rendre hommage à Max Ophuls, disparu en 1957, peu de temps après la sortie du film."

    Pitch: Anoblie par le roi de Bavière, Lola Montès (Martine Carol) était l'une des courtisanes les plus en vue de son époque. Dans ce cirque de New Orleans, sa déchéance ne lui permet d'être qu'une artiste de second plan...

  • Mai 68 au Festival de Cannes 2008 (suite)

    1199358963.jpgJe vous en parlais il y a quelques jours: Mai 68 sera à l'honneur de ce Festival de Cannes 2008. Nous en savons désormais un peu plus sur cette programmation. Voici le communiqué de presse du Festival à ce sujet avec les noms des films qui seront projetés à cette occasion:

    "Le 10 mai 1968 s’ouvre le 21e Festival de Cannes. Alors que la France manifeste et que les universités ferment, les étudiants envahissent le Festival dès le 13 mai et des meetings sont organisés contre la décision de Malraux de démettre Henri Langlois de son poste de directeur de la Cinémathèque. Le 18, juste avant la projection en compétition de Peppermint Frappé de Carlos Saura, des cinéastes de la Nouvelle Vague menés par François Truffaut et Jean-Luc Godard, s’accrochent au rideau de scène pour manifester leur solidarité avec les mouvements sociaux dans le pays. 
     Le Festival est déclaré clos le 19 mai à midi. Le Jury, présidé par André Chamson, ne pourra pas composer de palmarès.
    Quarante ans plus tard, Cannes revisite ce chapitre en projetant dans le cadre de Cannes Classics quelques-uns des films annulés cette année-là, dont Peppermint Frappé en présence de Carlos Saura qui ouvrira le cycle, suivi par 24 heures de la vie d'une femme de Dominique Delouche, The Long Day’s Dying de Peter Collinson, Je t’aime, je t’aime d’Alain Resnais, Anna Karenina d’Alexandre Zarkhi, ainsi que Treize jours en France de Claude Lelouch.

     

  • Célébration des 40 ans de Mai 68 au Festival de Cannes 2008

    699510393.jpgLe Festival de Cannes 2008 célèbrera les quarante ans de mai 68, dans le cadre de la programmation Cannes Classics. Ainsi, plusieurs films non projetés pendant le festival 1968 le seront cette année. En effet,  l’édition de 68 avait été annulée dix jours après son ouverture et sans que le palmarès ait été proclamé  Un groupe de cinéastes parmi lesquels Jean-Luc Godard, François Truffaut et Louis Malle avaient dénoncé « l'indécence qu'il y a à festoyer sur la Côte d'Azur en ignorant égoïstement la crise sociale qui fait souffrir la France ».

    Sandra.M

    Ci-dessus, l'affiche du film d'Alain Resnais, "Je t'aime, je t'aime", qui figurera peut-être dans la sélection Cannes Classics 2008