Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Caricaturistes - Les Fantassins de la démocratie : bande annonce

    12 caricaturistes, 1 idéal : liberté d’expression …

    Découvrez la bande annonce de "CARICATURISTES - FANTASSINS DE LA DÉMOCRATIE", en compétition officielle hors compétition de Cannes 2014. Un film documentaire de Stéphanie Valloatto, co-écrit par Radu Mihaileanu, sortie en salles le 28 mai 2014.

           

    SYNOPSIS :
    12 fous formidables, drôles et tragiques, des quatre coins du monde, des caricaturistes, défendent la démocratie en s'amusant, avec, comme seule arme, un crayon, au risque de leurs vies. Ils sont: français, tunisienne, russe, américain, burkinabé, chinois, algériens, ivoirien, vénézuélienne, israélien et palestinien.

    Les caricaturistes : Plantu, Nadia Khiari – Willis from Tunis, Mikhail Zlatkovsky, Michel Kichka, Baha Boukhari, Rayma Suprani, Angel Boligan, Jeff Danziger, Damien Glez, Lassane Zohore, Pi San, Slim, Baki Boukhalfa, Kurt Westergaard.

     

    Pour soutenir le film, EUROPACORP et l'association CARTOONING FOR PEACE, fondée par PLANTU et KOFI ANNAN organisent un grand concours de dessins jusqu’au 18 mai, sur le thème "ET VOILÀ CE QUI NE ME VA PAS "
    Un jury de caricaturistes internationaux présidé par PLANTU choisira les dessins les plus originaux, drôles et mordants et décernera les prix lors d'une grande avant-première du film, gratuite et en plein air, qui aura lieu le 23 mai sur la Place de la République, à Paris.

    Pour participer rendez-vous sur le site : www.caricaturistes-leconcours.com

     

  • Programme de la Quinzaine des Réalisateurs 2014

    quinzaine.jpg

    Après la sélection officielle jeudi dernier et la Semaine de la Critique hier, c’est maintenant à la Quinzaine des Réalisateurs de dévoiler sa sélection. Organisée par la Société des Réalisateurs de films, la Quinzaine a en commun avec la Semaine de la Critique, d’avoir pour objectif de dévoiler des talents. Initialement la compétition était bannie de cette compétition, néanmoins des prix sont remis par les partenaires de la Quinzaine comme le prix de la SACD ou encore le Carrosse  d’or qui récompense chaque année un cinéaste pour "pour les qualités novatrices de ses films, pour son audace et son indépendance".  Ce fut  l’an passé Jane Campion. Il sera cette année remis à titre posthume au cinéaste Alain Resnais.  « Les Garçons et Guillaume, à table ! » de Guillaume Gallienne avait été révélation de l’édition 2013. Edouard Waintrop a annoncé que cette édition serait sous le signe de "l'échappée belle" et "les films de série noire". Je vous laisse découvrir cette prometteuse sélection.

    quinzaine2014.png

     

  • Programme de l'ACID au Festival de Cannes 2014

    acid2014.jpg

    L’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) Cannes 2014, ce sont 9 films et autant de regards singuliers parmi lesquels six premiers longs métrages, 8 premières mondiales, 2 documentaires. A noter: Adèle Exarchopoulos,  tient le rôle principal, avec Reda Kateb, du premier long métrage de Marianne Tardieu, l'histoire d'un trentenaire qui cherche à obtenir un poste de vigile, intitulée "Qui Vive".

    BROOKLYN

    Pascal Tessaud

    France | 2014 | Fiction | 83' | 1er long métrage

    Première mondiale

    Avec : KT Gorique, Rafal Uchiwa, Jalil Naciri,

    Liliane Rovère…

    Coralie s’évade de sa Suisse natale et débarque à Paris pour tenter sa chance dans le rap.

    En attendant, elle trouve une place de cuisinière dans une association musicale à Saint-Denis.

    Elle y rencontre Issa, l’étoile montante de la ville…

    Un film sur l'énergie du verbe et de celles et ceux qui le pensent, le rêvent, l’écrivent.

    CESTA VEN

    Petr Vaclav

    République Tchèque, France | 2014 | Fiction | 100'

    Première mondiale

    Distribution : Cinéma Defacto

    Avec : Klaudia Dudová, David Istok, Sara Makulova

    La Bohême du Nord, l'an 2012. Un jeune couple de Rroms prétend à une vie ordinaire - une entreprise de fou pour un Gitan. À armes inégales, ils devront se battre pour intégrer une société majoritairement hostile. Et préserver malgré tout leur dignité et leur amour. Un saisissant portrait de femme qui prend sa vie en main avec indépendance et détermination.

    LE CHALLAT DE TUNIS

    Kaouther Ben Hania

    Tunisie, France | 2014 | Fiction | 90' | 1er long métrage

    Première internationale

    Avec : Kaouther Ben Hania, Jallel Dridi, Moufida

    Dridi, Mohamed Slim Bouchiha, Narimène Saidane

    En 2003, un homme sur une moto, une lame de rasoir à la main, balafre les plus belles paires de fesses des femmes qui arpentent les trottoirs de Tunis. On l’appelle le Challat, la lame. Après la révolution, une jeune réalisatrice obstinée mène l’enquête pour élucider ce mystère. Quand un Jack l’Eventreur tunisien dévoile les contradictions d’un pays post-révolutionnaire.

     

    LA FILLE ET LE FLEUVE

    Aurélia Georges

    France | 2014 | Fiction | 65'

    Première mondiale

    Avec : Sabrina Seyvecou, Guillaume Allardi,

    Serge Bozon, Françoise Lebrun

    Nouk et Samuel s’aiment, mais leur jeunesse les rend possessifs et maladroits. Un jour, Nouk perd brusquement Samuel. Il se retrouve dans les limbes… L’espoir fou de Nouk va-t-il l’arracher au séjour des morts ? La mort est une administration ; elle a ses failles et c’est heureux !

    MERCURIALES

    Virgil Vernier

    France | 2014 | Fiction | 108' | 1er long métrage

    Première mondiale

    Distribution : Shellac

    Avec : Philippine Stindel, Ana Neborac,

    Annabelle Lengronne, Jad Solesme, Sadio Niakate

    « Cette histoire se passe en des temps reculés, des temps de violence. Partout à travers l’Europe une sorte de guerre se propageait. Dans une ville il y avait deux soeurs qui vivaient…» Une intrigante radiographie d'une génération désenchantée.

    NEW TERRITORIES

    Fabianny Deschamps

    France | 2014 | Fiction | 88' | 1er long métrage

    Première mondiale

    Avec : Eve Bitoun, Yilin Yang, Dimitri Sani

    Eve, une Française, vient conquérir le marché chinois avec un nouveau procédé funéraire.

    Li Yu, une ouvrière chinoise, s’apprête à passer clandestinement à Hong Kong . C’est à la lisière de deux mondes, entre fascination et possession que leurs destins vont se confondre … Une déambulation envoûtante dans une Chine prise entre croyances ancestrales et économie de marché.

    QUI VIVE

    Marianne Tardieu

    France | 2014 | Fiction | 83' | 1er long métrage

    Première mondiale

    Distribution : Rezo Films

    Avec : Reda Kateb, Adèle Exarchopoulos,

    Rashid Debbouze, Moussa Mansaly, Serge Renko

    Retourné vivre chez ses parents, Chérif, la trentaine, peine à décrocher le concours d’infirmier. En attendant, il travaille comme vigile dans un centre commercial. Il réussit malgré tout les écrits de son concours et rencontre une fille qui lui plaît, Jenny. Mais en une nuit, le temps d'un fait divers tragique, la vie de Chérif bascule... L'urgence de vivre incarnée par un acteur époustouflant.

    LES RÈGLES DU JEU

    Claudine Bories et Patrice Chagnard

    France | 2014 | Documentaire | 106'

    Première mondiale

    Distribution : Happiness Distribution

    Lolita n'aime pas sourire. Kévin ne sait pas se vendre. Hamid n'aime pas les chefs. Ils ont vingt ans. Ils sont sans diplôme. Ils cherchent du travail. Pendant six mois, les coachs d'un cabinet de placement vont leur enseigner le comportement et le langage qu'il faut avoir aujourd'hui pour décrocher un emploi. À travers cet apprentissage, le film révèle l'absurdité de ces nouvelles règles du jeu. Chacun a sa règle : jouer le jeu du monde ou le refuser...

    SPARTACUS ET CASSANDRA

    Ioanis Nuguet

    France | 2014 | Documentaire | 80' | 1er long métrage

    Première mondiale

    Deux enfants rroms sont recueillis par une jeune trapéziste dans un chapiteau à la périphérie de Paris. Un havre de paix fragile pour ce frère et sa soeur de 13 et 10 ans, déchirés entre le nouveau destin qui s'offre à eux, et leurs parents vivant dans la rue. Un film tendre et rude, merveilleux. Sa présence entière, l’ampleur de sa vision, sa musicalité et sa grâce offrent comme une réparation au chagrin de vivre dans un monde terrible.

  • Cannes 2014 - Programme de la 53ème Semaine de la Critique

    affichesemaine.jpg

    Quatre jours après le sélection officielle du Festival de Cannes 2014, c'est au tour de la Semaine de la Critique de dévoiler son programme. Une sélection toujours placée sous le signe de l'inventivité et de la révélation des talents. 1200 longs métrages ont été visionnés et 1770 films courts. Parmi les onze longs métrages sélectionnés, 4 sont des premiers films et 7 des seconds films.

    Pour l'ouverture sera projeté "FLA" de Djinn Carrénard, l'auteur de Donoma, Prix Louis Delluc du 1er film.

    Deux séances spéciales sont également au programme avec  "Respire", le 2ème film de la comédienne Mélanie Laurent sur la relation passionnelle, faite d’amour et de haine, entre deux lycéennes, sur fond de manipulation et de mensonge, avec  Lou de Laâge et Joséphine Japy.

    "L’Institutrice (Haganenet) est le 2ème film très attendu du cinéaste israélien Nadav Lapid, découvert avec Policeman", également projeté en séance spéciale.

     7 longs métrages constituent la compétition avec, notamment, "Più buio di mezzanote", 1er film italien de Sebastiano Riso, "The Tribe" (Plemya), 1er film ukrainien de Myroslav Slaboshpytskiy...

    En clôture sera projeté "Hippocrate",  second long métrage de Thomas Lilti qui nous plonge au coeur du monde hospitalier, là où l’humour fait rage pour affronter la rudesse d’un quotidien, avec Reda Kateb et Vincent Lacoste.

     

    SÉLECTION 2014

     4 LONGS MÉTRAGES EN SÉANCES SPÉCIALES

     Film d’Ouverture

     FLA Djinn Carrénard 2e

     Séances Spéciales

     Respire Mélanie Laurent 2e

     L’Institutrice (Haganenet) Nadav Lapid 2e

    Film de Clôture

     Hippocrate Thomas Lilti 2e

      7 LONGS MÉTRAGES EN COMPÉTITION

     Gente de bien Franco Lolli 1er

    Hope Boris Lojkine 2e

    It Follows David Robert Mitchell 2e

    Più buio di mezzanotte (Darker Than Midnight) Sebastiano Riso 1er

    Self Made (Boreg) Shira Geffen 2e

    The Tribe (Plemya) Myroslav Slaboshpytskiy 1er

    When Animals Dream (Når Dyrene Drømmer) Jonas Alexander Arnby 1er

     10 COURTS ET MOYENS MÉTRAGES EN COMPÉTITION

    A Ciambra (Young Lions of Gypsy) Jonas Carpignano

    Boa Noite Cinderela (Goodnight Cinderella) Carlos Conceição

    The Chicken Una Gunjak

    La Contre-allée Cécile Ducrocq

    Crocodile Gaëlle Denis

     Les fleuves m'ont laissée descendre où je voulais Laurie Lassalle

     Petit frère Rémi St-Michel

    Safari Gerardo Herrero

    TrueLoveStory Gitanjali Rao

    Une chambre bleue (Niebieski Pokój) Tomasz Siwiński

  • La sélection officielle du Festival de Cannes 2014

     

    P1110580.JPG

    P1110579.JPG

    P1110576.JPG

     


    Conférence de presse #Cannes2014 1ère partie par CannesFestTV


    Conférence de presse #Cannes2014 2ème partie par CannesFestTV

     Jeudi 17 Avril 2014. 11h, au cinéma l’UGC Normandie sur les Champs-Elysées. Caméras et journalistes du monde entier sont aux aguets. Des murmures fébriles et impatients parcourent la salle. Ecouter le programme du festival revient à lire le menu d’un grand chef qui allume le regard et les papilles tant le cinéma, quand il est réussi, suscite un émerveillement des sens. Sur l’estrade Marcello Mastroianni, par-dessus ses lunettes, nous observe avec malice et élégance et accueille Gilles Jacob, président du festival (depuis 38 ans ) et Thierry Frémaux (délégué général du festival) venus annoncer la sélection officielle de ce 67ème Festival de Cannes. Rituel immuable et immuablement jubilatoire. Peut-être Mastroianni regarde-t-il aussi le premier avec une tendre complicité tant il possède en commun avec lui l’élégance et la malice comme en témoigne la pointe d’humour dont, comme à l’accoutumée, il assaisonne son discours d’ouverture : « Aujourd’hui si j’ai bien lu les journaux est annoncée la sélection. » Il évoque aussi la passionnante difficulté de la  mission de sélectionneur et, à quel point, c’est « captivant pour les critiques, angoissant pour les cinéastes, risqué pour les sélectionneurs » parce qu’il faut accepter "de voir des films dans de mauvaises conditions", parfois « pas finis », parfois "sans sous-titres" avec, notamment, « le risque de sous-estimer par fatigue ou de surestimer par comparaison » mais aussi « de grands bonheurs particulièrement dans la découverte de nouveaux talents ».

    Thierry Frémaux, avec son enthousiasme légendaire (je me demande toujours comment du premier au dernier jour du festival, il fait preuve de la même énergie communicative) débute en rendant hommage à ce que l’enseignement de Gilles Jacob, qui va quitter la présidence du festival « mais pas le festival » à l’issue de cette 67ème édition, lui a apporté et à tout ce qu’il a apporté au festival. « J’ai présenté des sélections et je me souviens des trois premières, c’est de lui que j’ai appris. On va tenter de continuer de faire de Cannes toujours le rendez-vous cinématographique mondial. » Quelques journalistes présents me font part de leur émotion que je partage d’être à la dernière conférence de presse de Gilles Jacob tant il est pour moi indissociable de ce festival auquel il a tant apporté. Bien heureusement, la Cinéfondation continuera d’être sous son égide, et la littérature y gagnera de nouveaux beaux romans.

    1800 longs-métrages ont été présentés à la sélection du Festival de Cannes pour cette 67ème édition. Ont été sélectionnés 49 longs-métrages qui représentent 28 pays, «  un voyage dans le cinéma, un voyage dans le monde du cinéma, un voyage dans le monde tout court » comme le définit Thierry Frémaux. Un voyage palpitant, agréablement déroutant, aussi, toujours. Comme une réponse aux reproches absurdes sur le manque de femmes en sélection (pourquoi devrait-on choisir un film en fonction du sexe de son auteur, l’œuvre est jugée et non son auteur), Thierry Frémaux précise que cette année 15 réalisatrices ont vu leurs films sélectionnés. Il salue aussi le rôle de la presse évoquant les 4 piliers de Cannes « le glamour, les auteurs, les professionnels et la presse » rappelant que « Gilles Jacob a voulu accroître le mode d’invitation à certains journalistes » (j’en profite d’ailleurs pour saluer le fait que Cannes s’est ouvert aux blogueurs, s’il me semble avoir été la première accréditée presse il y a plusieurs années, nombreux sont ceux qui peuvent aujourd’hui profiter du festival en tant qu’accrédités presse) mais aussi la précarité économique ressentie dans ses conversations avec les producteurs. Le film de clôture sera annoncé ultérieurement, rappelle-t-il, ainsi que les membres du jury présidé cette année par Jane Campion qui avait obtenu la Palme d'or en 1993 avec "La leçon de piano". La sélection Cannes classics sera annoncée la semaine prochaine également même si nous savons déjà que sera projeté "Paris Texas" de Wim Wenders (palme d'or 1984). Ce dernier viendra également présenter son dernier documentaire "Le sel de la terre", sélectionné à Un Certain Regard, portrait du photographe brésilien Sebastião Salgado.

     Par ailleurs, pour cause d’élections européennes, la compétition s’arrêtera le vendredi, les prix seront remis le samedi, et la clôture avec la palme d’or aura lieu le dimanche soir. Thierry Frémaux a rappelé également l’esprit de l’affiche avec Mastroianni qui  « porte les réminiscences du cinéma européen, d'une certaine audace" comme un écho au Festival de Cannes. Sublime affiche d’ailleurs qui est un hommage au cinéma d'hier, hommage au cinéma tout court, par cette judicieuse mise en abyme puisqu'elle fait écho à un film sur le cinéma  et quel film sur le cinéma! Mastroianni, en regardant par-dessus ses lunettes, avec son regard intense et malicieux, nous invite à regarder, à nous plonger dans son regard, synonyme de toute la poésie et la singularité du 7ème art.

     Je vous rappelle également que Lambert Wilson sera l'élégant et charismatique maître de cérémonie de l'ouverture et de la clôture et que le festival s’ouvrira avec "Grace de Monaco", le biopic d’Olivier Dahan avec Nicole Kidman. Thierry Frémaux a précisé que le film serait projeté dans la version voulue par son réalisateur, "la seule version qui existe", évoquant ainsi implicitement le conflit artistique entre le réalisateur et le producteur Harvey Weinstein mais aussi avec la famille royale.

    Avant d’annoncer la sélection, Thierry Frémaux a précisé :"Dans cette sélection des films très ancrés dans la réalité contemporaine et des films qui parlent du passé pour parler du présent." L'essence de Cannes et pour moi un des grands bonheurs et honneurs de ce festival que d'être une "fenêtre ouverte sur le monde".  Vient ensuite le moment tant attendu de l’annonce de la sélection (que vous pourrez retrouver en détails ci-dessous).

     Avant d’en présenter la sélection, Thierry Frémaux rappelle la vocation de "Un Certain Regard » «  créé en 1978 : contre programmation de la sélection officielle par elle-même avec de jeunes pousses et de glorieux anciens". En sélection Un Certain Regard, nous retrouverons ainsi notamment cette année "La chambre bleue", adaptation de Simenon par Amalric, film "fulgurant" d'1h15 selon Thierry Frémaux mais aussi, pour le cinéma français, Pascale Ferran avec "Bird people". Dans cette sélection également, le premier film en tant que réalisateur de Ryan Gosling. Seront également en lice le dernier Lisandro Alonso, film "très étrange" selon Thierry Frémaux, avec Viggo Mortensen mais aussi "L'Incomprise" d'Asia Argento. Cinq premiers films figurent également dans la sélection Un Certain Regard dont le film d’ouverture, « Party Girl », de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis.  Rappelons également que Pablo Trapero sera le président du jury Un Certain Regard 2014.

    birdpeople.jpg

     Cette année, Cannes sera fidèle à ses "piliers", alliant glamour et auteurs avec, pour le glamour,  Robert Pattinson, Hilary Swank, Nicole Kidman, Marion Cotillard, Julianne Moore, Ryan Gosling, Juliette Binoche, Meryl Streep... et de grands auteurs  comme Ken Loach (avec "Jimmy's hall", après sa palme d’or en 2006 pour « La vent se lève ») , les frères Dardenne pour un film défini par Thierry Frémaux comme un « western belge », Nuri Bilge Ceylan pour leur "Sommeil d'hier" de 3H16, Cronenberg (« Maps to the stars » , portrait au vitriol de la quête de célébrité hollywoodienne dans lequel il met à nouveau en scène Robert Pattinson après "Cosmopolis"), Atom Egoyan (« Captives ») mais aussi le grands retour de Jean-Luc Godard , un homme "qui fait un cinéma toujours singulier", pour "Adieu au langage".

    cronenberg.jpg

    egoyan.jpg

     Hors compétition, le festival célèbrera les vingt ans du studio Dreamworks avec la projection du film d’animation « Dragons 2 ». Hors compétition également, Zhang Yimou viendra présenter « Coming Home ».

     Le Festival célèbrera aussi à sa manière les 70 ans du journal « Le Monde, avec « Les Gens du Monde », un documentaire d’Yves Jeuland tourné pendant la campagne présidentielle de 2012.

    assayas.jpg

    Côté français, en plus du Suisse Godard (le film est de nationalité française) seront aussi en lice  Olivier Assayas avec "Sils Maria" avec Juliette Binoche et Kristen Stewart, Michel Hazanavicius avec "The search" ( trois ans après le prix d’interprétation de Jean Dujardin pour « The Artist », succès international), avec un film sur la guerre en Tchétchénie avec, à l'affiche, Bérénice Bejo et Annette Benning, et enfin Bertrand Bonello pour "Saint Laurent" avec Gaspard Ulliel, Léa Seydoux et Jérémie Rénier, un film dont le scénario est déjà précédé de très bons échos.

    saintlaurent.jpg

     Parmi les 18 films en lice,  également celui du Malien et Mauritanien Abderrahmane Sissako,  "Tombouctou" (Timbuktu).

    Le petit génie Xavier Dolan sera pour la première fois en compétition officielle pour « Mommy », film défini par Thierry Frémaux comme  « foisonnant, baroque, audacieux qui va être adoré autant qu'exaspérer", ainsi en lice pour être le plus jeune détenteur de la palme d'or. "Les Amours imaginaires" et "Laurence anyways" avaient déjà eu les honneurs de la sélection Un Certain Regard, en 2010 et 2012. Xavier Dolan ne sera pas le seul à figurer pour la première fois en compétition officielle. Il y aura également l’Italienne Alice Rohrwacher et l’Argentin Damian Szifron pour un film produit par...Pedro Almodovar.

    italienne.jpg

    Un dix-neuvième film viendra compléter la liste des films en compétition dans les jours à venir.

    Le cinéma américain sera représenté par Tommy Lee Jones avec "The Homesman" (avec Hilary Swank et Meryl Streep), son deuxième film en tant que réalisateur (co-produit par Luc Besson) et par Bennett Miller  avec "The foxcatcher" avec Channing Tatum, Mark Ruffalo et Steve Miller.

    jones.jpg

     Pour le cinéma britannique, en plus de Ken Loach qui sera pour la 15ème fois en compétition, Mike Leigh, dix-huit ans après sa palme d’or pour « Secrets et mensonges », sera à nouveau en compétition avec « M. Turner » sur la fin de la vie du peintre anglais.

    dardenne.jpg

    Jean-Pierre et Luc Dardenne, déjà double Palme d'or (avec "Rosetta" en 1999 et "L'Enfant" en 2005), seront peut-être les premiers à obtenir trois palmes d’or avec "Deux jours, une nuit", film avec  Marion Cotillard qui revient en compétition cannoise deux ans après « De rouille et d’os » de Jacques Audiard. Ces deux immenses cinéastes et directeurs d'acteurs sont de retour en compétition trois ans après "Le Gamin  au vélo" dans lequel ils dérogeaient pour la première fois à leur règle de n'employer que des acteurs non professionnels.

    Rappelons enfin que le Jury 2014 de la Cinéfondation et des Courts métrages réunira autour de son président, Abbas Kiarostami, les réalisateurs Noémie Lvovsky,  Daniela Thomas,  Mahamat-Saleh Haroun, et Joachim Trier et que c’est Nicole Garcia qui présidera cette année le Jury de la Caméra d’or, qui désignera le meilleur premier film présenté à Cannes.

    Inutile de vous dire que ce programme particulièrement alléchant me réjouit tout particulièrement. Comme chaque année, j'essaierai de voir un maximum de films de la compétition officielle (Dolan, Leigh, Loach, Dardenne, Cronenberg...mais aussi les petits nouveaux) avec quelques incursions dans les sélections parallèles.

    Pour en savoir plus sur ce théâtre des vanités aussi fascinant qu'impitoyable mais aussi sur ma passion dévorante pour ce festival et toutes les émotions contrastées qu'il m'inspire, vous pouvez aussi télécharger mon recueil de 13 nouvelles "Ombres parallèles" (qui en comprend 4 sur Cannes) disponible dans toutes les librairies numériques (fnac ici, Amazon ici, Cultura, Relay, Orange, Kobo etc) ou directement chez mon éditeur Numeriklivres.

    Plus enthousiaste que jamais de me retrouver pour la 14ème année consécutive dans cet antre du 7ème art, je vous donne rendez-vous sur mes différents sites (http://inthemoodforfilmfestivals.com, http://inthemoodforcannes.com –sur lesquels vous trouverez toutes les informations sur le Festival de Cannes puisqu'ils sont entièrement consacrés au festival-, http://inthemoodforcinema.com et http://inthemoodlemag.com ) en direct de Cannes du 12 au 26 Mai pour des articles quotidiens mais aussi sur twitter (sur @moodforcinema et @moodforcannes  et instagram http://instagram.com/inthemoodforcinema).

     

    SELECTION OFFICIELLE DU FESTIVAL DE CANNES 2014

     

    signaturewebcannes.jpg

     

     

     

     

    En Compétition

    Film d'ouverture    
         
    Olivier DAHAN GRACE DE MONACO 1h43
         
      ***  
         
    Olivier ASSAYAS SILS MARIA 2h03
         
    Bertrand BONELLO SAINT LAURENT 2h15
         
    Nuri Bilge CEYLAN

    KIS UYKUSU

    (Sommeil d'hiver)

    3h16
         
    David CRONENBERG MAPS TO THE STARS 1h51
         
    Jean-Pierre DARDENNE,
    Luc DARDENNE
    DEUX JOURS, UNE NUIT 1h35
         
    Xavier DOLAN MOMMY 2h20
         
    Atom EGOYAN CAPTIVES 1h53
         
    Jean-Luc GODARD ADIEU AU LANGAGE 1h10
         
    Michel HAZANAVICIUS THE SEARCH 2h40
         
    Tommy Lee JONES THE HOMESMAN 2h02
         
    Naomi KAWASE

    FUTATSUME NO MADO

    (Still the water)

    1h50
         
    Mike LEIGH MR. TURNER 2h29
         
    Ken LOACH JIMMY’S HALL 1h46
         
    Bennett MILLER FOXCATCHER 2h10
         
    Alice ROHRWACHER LE MERAVIGLIE 1h50
         
    Abderrahmane SISSAKO TIMBUKTU 1h40
         
    Damian SZIFRON

    RELATOS SALVAJES

    (Wild Tales)

    1h55
         
    Andrey ZVYAGINTSEV LEVIATHAN 2h20
         

     

     

     

    Un Certain Regard

    Film d'ouverture    
         

    Marie AMACHOUKELI,

    Claire BURGER,

    Samuel THEIS

    PARTY GIRL

    1er film

    1h35
         
      ***  
         
    Lisandro ALONSO JAUJA 1h41
         
    Mathieu AMALRIC LA CHAMBRE BLEUE 1h15
         
    Asia ARGENTO

    INCOMPRESA

    (L'Incomprise)

    1h43
         
    Kanu BEHL

    TITLI

    1er film

    2h04
         
    Ned BENSON ELEANOR RIGBY 1h59
         
    Pascale FERRAN BIRD PEOPLE 2h07
         
    Ryan GOSLING

    LOST RIVER

    1er film

    1h45
         
    Jessica HAUSNER AMOUR FOU 1h36
         
    Rolf de HEER

    CHARLIE’S COUNTRY

    (Le Pays de Charlie)

    1h48
         
    Andrew HULME

    SNOW IN PARADISE

    1er film

    1h28
         
    July JUNG

    DOHEE-YA

    (A Girl at my Door)

    1er film

    1h59
         
    Panos KOUTRAS XENIA 2h03
         
    Philippe LACÔTE RUN
    1er film
    1h40
         
    Ruben ÖSTLUND

    TURIST

    (Force Majeure)

    2h
         
    Jaime ROSALES

    HERMOSA JUVENTUD

    (La Belle Jeunesse)

    1h40
         
    WANG Chao FANTASIA 1h25
         

    Wim WENDERS

    Juliano RIBEIRO SALGADO

    THE SALT OF THE EARTH

    (Le Sel de la terre)

    1h40
         
    Keren YEDAYA

    HARCHECK MI HEADRO

    (Loin de son absence)

    1h35

     

     


    Hors Compétition

     

     

    Dean DEBLOIS DRAGONS 2 1h45 
         
    ZHANG Yimou GUI LAI
    (Coming Home)
    1h51  

     

     

     

    Séances de minuit

     

     

    CHANG PYO JEOK (The Target) 1h39   
         
    Kristian LEVRING THE SALVATION 1h30   
         
    David MICHOD THE ROVER 1h40

     

     

     

     

    Séances spéciales

     

     

    Aida BEGIC, Leonardo DI COSTANZO, Jean-Luc GODARD, Kamen KALEV, Isild LE BESCO, Sergei LOZNITSA, Vincenzo MARRA, Ursula MEIER, Vladimir PERISIC, Cristi PUIU, Marc RECHA, Angela SCHANELEC, Teresa VILLAVERDE LES PONTS DE SARAJEVO  1h50   
         
    Polsky GABE RED ARMY  1h25 
         
    Sergei LOZNITSA MAIDAN  2h  
         
    Mohammed OSSAMA EAU ARGENTÉE  1h50 
         
    Stéphanie VALLOATTO CARICATURISTES - FANTASSINS DE LA DÉMOCRATIE  1h46   

     

      

     

     

    Célébration des 70 ans du journal Le Monde :

     

     

    Yves JEULAND LES GENS DU MONDE  25’      
  • Conférence de presse du Festival de Cannes 2014 en direct

    Demain, à partir de 11H, suivez-moi en direct de la conférence de presse du 67ème Festival de Cannes qui aura lieu  à l'UGC Normandie. Vous pourrez (en espérant que cela captera...) me suivre sur twitter (@moodforcinema, @moodforcannes ) et en tout cas retrouver mon compte rendu détaillé de la conférence de presse et mon avis sur la sélection dès demain après-midi sur Inthemoodforfilmfestivals.com, Inthemoodforcannes.com, Inthemoodlemag.com. Vous pourrez également suivre la conférence en direct comme si vous y étiez aussi sur tv festival, ici.

    Vous pourrez ensuite me retrouver en direct de Cannes, du 12 au 26 Mai, pour ce qui sera mon 14ème festival cannois déjà depuis le prix de la jeunesse grâce auquel j'y suis allée la 1ère fois, n'imaginant pas alors y retourner chaque année ensuite, quoiqu'il arrive et pour toute sa durée, et toujours avec la même soif de découvertes cinématographiques.

    Pour en savoir plus sur ce théâtre des vanités aussi fascinant qu'impitoyable mais aussi sur ma passion pour ce festival et toutes les émotions contrastées qu'il m'inspire, vous pouvez aussi télécharger mon recueil de 13 nouvelles "Ombres parallèles" (qui en comprend 4 sur Cannes) disponible dans toutes les librairies numériques (fnac ici, Amazon ici, Cultura, Relay, Orange, Kobo etc) ou directement chez mon éditeur Numeriklivres.

    Pour l'instant de cette édition 2014, nous savons:

    - qu'elle aura lieu du 14 au 25 Mai

    - que le jury sera présidé par Jane Campion

    affichecannnes2014.jpg

    - que l'affiche, couleur sépia est un hommage au cinéma d'hier, hommage au cinéma tout court, par cette judicieuse mise en abyme puisque l'affiche fait écho à un film sur le cinéma (que les cinéphiles et/ou inconditionnels de Fellini reconnaîtront forcément...) et quel film sur le cinéma! Mastroianni, en regardant par-dessus ses lunettes, avec son regard intense et malicieux, nous invite à regarder, à nous plonger dans son regard, synonyme de toute la poésie et la singularité du 7ème art

    - que PARTY GIRL, un premier film écrit et réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis a été choisi pour faire l’ouverture de la Sélection officielle Un Certain Regard.

    party.jpg

    -que Lambert Wilson sera l'élégant et charismatique maître de cérémonie de l'ouverture et de la clôture

    lambert.jpg

    -que le Jury 2014 de la Cinéfondation et des Courts métrages réunira autour de son président, Abbas KIAROSTAMI (Iran), les réalisateurs Noémie LVOVSKY (France),  Daniela THOMAS (Brésil),  Mahamat-Saleh HAROUN (Tchad), et Joachim TRIER (Norvège).

    grace.jpg

    -que "Grace de Monaco" d'Olivier Dahan fera l'ouverture du festival

    -que Pablo Trapero sera le président du jury Un Certain Regard 2014

  • L'affiche du Festival de Cannes 2014 : Un "certain regard" de Mastroianni...

     

    affichecannnes2014.jpg

    En 2012, l’affiche du Festival de Cannes représentait Marilyn Monroe, les yeux baissés, comme une invitation douce et langoureuse au rêve, soufflant une bougie, affiche à la fois gracieuse et épurée réalisée à partir d’une photo de l’actrice faite par Otto L. Bettmann.

    En 2013,  Joanne Woodward et Paul Newman étaient à l’honneur sur l’affiche de cette 66ème édition, avec une photo, d'une beauté étourdissante, prise sur le tournage de « A New Kind of Love » de Melville Shavelson, et qui, cette fois nous invitait à un tourbillon de cinéma, à un désir infini de pellicule, le désir infini…comme celui (de cinéma) que suscite Cannes.

     

    cannes2013affiche.jpg

    Cette année, ce sont Hervé Chigioni et son graphiste Gilles Frappier qui ont conçu et réalisé l’affiche de la 67e édition du Festival de Cannes à partir d’un photogramme tiré de Huit et demi de Federico Fellini, qui fut présenté en Sélection officielle en 1963.

    « Son regard par-dessus ses lunettes noires nous rend complices d’une promesse de joie cinématographique mondiale, explique l’auteur de l’affiche. La joie de vivre ensemble le Festival de Cannes.»

    Chiara Mastroianni, fille de l’acteur, a ainsi commenté l'affiche : « Je suis très fière et très touchée que Cannes, avec son affiche, ait fait le choix de rendre hommage à mon père. Je la trouve très belle et très moderne. Et je le trouve très beau et très moderne : une douce ironie et la classe du détachement. Tellement lui, quoi ! »

    Une affiche couleur sépia, hommage au cinéma d'hier, hommage au cinéma tout court, par cette judicieuse mise en abyme puisque l'affiche fait écho à un film sur le cinéma...et quel film sur le cinéma! Mastroianni, en regardant par-dessus ses lunettes, avec son regard intense et malicieux, nous invite à regarder, à nous plonger dans son regard, synonyme de toute la poésie et la singularité du 7ème art.
     

    L’affiche du Festival 2014 est signée Lagency / Taste, Paris.

  • Conférence de presse d'annonce de sélection du Festival de Cannes 2014 le 17 mai 2014

    cannesl3.jpg

    Retrouvez ici et sur mon site consacré aux festivals de cinéma http://inthemoodforfilmfestivals.com , jeudi prochain, mon compte rendu de la conférence de presse d'annonce de sélection du Festival de Cannes 2014 à laquelle j'assisterai ce 17 Mai 2014 à 11H au cinéma l'UGC Normandy. Retrouvez-moi ensuite en direct de Cannes dès le 12 Mai, jusqu'au 26 Mai pour une couverture complète du Festival de Cannes sur les blogs précités. Si cela capte, je vous commenterai la conférence de presse en direct sur twitter (@moodforcinema et @moodforcannes ). En attendant, vous pouvez toujours retrouver mes récits fictifs du Festival de Cannes...fortement inspirés de la réalité dans mon recueil de nouvelles "Ombres parallèles" à acquérir, ici.

    cag.jpg

  • Party Girl, un premier film en ouverture du Certain Regard du Festival de Cannes 2014

    party.jpg

    Party Girl © DR

    Retrouvez, ci-dessous, le communiqué de presse du Festival de Cannes au sujet du film d'ouverture d'Un Certain Regard 2014.

    PARTY GIRL, un premier film écrit et réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis a été choisi pour faire l’ouverture de la Sélection officielle Un Certain Regard. Il succède à The Bling Ring de l'américaine Sofia Coppola, présenté en 2013.
     
    Produit par Elzévir Films et distribué par Pyramide Films, Party Girl parcourt l’existence d’Angélique, soixante ans, entraîneuse dans un bar de nuit, qui aime encore la fête et les hommes mais qui, devenue la doyenne, se sent en fin de course. Sur un coup de tête, elle accepte d’épouser Michel, son client régulier. Portrait d'une femme libre, qui a choisi une vie en marge de la bonne société, le film plonge au cœur d'une France méconnue dans un réalisme assumé : le personnage principal est interprété par la véritable Angélique.


    Les trois coréalisateurs se sont connus à la Fémis où ils ont étudié le scénario et le montage et ont commencé leur collaboration. Ils signent ensuite des courts métrages remarqués dans les festivals et primés : Forbach (2e Prix de la Cinéfondation, Festival de Cannes 2008 et Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand 2009), C’est gratuit pour les filles (Semaine de la Critique 2009 - César du Meilleur Court métrage 2010), puis Demolition Party (2013).


    Tout à son rôle de découvreur de talents, le Certain Regard offre par ce choix la meilleure des expositions à une première œuvre, collective et innovante dans sa forme comme par son sujet. Comme un écho au souhait du Président du Jury du Certain Regard 2014, Pablo Trapero, d’y voir « une sélection toujours passionnante où on trouve de grands maîtres, de jeunes promesses et des formes nouvelles du cinéma. »
     
    Party Girl sera présenté en ouverture du Certain Regard jeudi 15 mai 2014.
    Le programme complet du Certain Regard sera annoncé, comme l’ensemble de la Sélection officielle, jeudi 17 avril à Paris.

     

  • Grey Goose au Festival de Cannes 2014 : le lieu le plus iconoclaste de la croisette

    grey.jpg

    Ce fut déjà l'an passé le lieu incontournable des débuts de soirée et soirées cannoise (je me souviens ainsi de l'électrique et magique concert de Lou Doillon): Grey Goose revient cette année à Cannes avec ce qui sera sans aucun doute le décor le plus original et iconoclaste de cette édition 2014: la boulangerie bleue avec Le bar de la Croisette. Voilà qui est une belle idée, ludique, insolite, élégante.

    Ce concept est destiné à faire écho aux intrinsèques de la marque: le blé tendre d'hiver et l'eau pure de Gensac-La-Pallue, le but étant d'offrir aux invités une expérience innovante et raffinée.

    Comme l'an passé, ce lieu incontournable se situera dans les jardins du Grand Hôtel avec pour ambiance sonore les mixes décalés des DJs français Le Tournedisque. Des surprises viendront compléter cette belle programmation.

    Pour cette occasion, Claudio Bedini, ambassadeur de la marque a élaboré 5 créations originales en puisant son inspiration dans le savoir-faire français et les codes des plus grands bars à cocktails.

    Retrouvez-moi en direct de Cannes et du festival du 12 au 26 Mai sur Inthemoodforcannes.com, Inthemoodforfilmfestivals.com, Inthemoodlemag.com et Inthemoodforcinema.com et dans le recueil de 13 nouvelles "Ombres parallèles" qui comprend 4 nouvelles qui se déroulent dans le cadre du Festival de Cannes.