Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Egypte, pays invité du 64ème Festival de Cannes

egypte.jpgJe vous en avais déjà parlé dans mon compte rendu de la conférence de presse de sélection du 14 avril.: ainsi, figurant parmi les nouveautés de l’édition 2011, le principe d’un pays invité sera inauguré par l’Egypte et sera reconduit chaque année, un hommage à la diversité et la richesse de ce cinéma mais aussi à un pays en pleine mutation au moment des révolutions arabes. Une initiative intéressante du festival. Découvrez ci-dessous le programme et le communiqué de presse officiel.

Inviter l’Egypte en 2011 n’est pas seulement accueillir un pays qui a signalé au monde son besoin de changer d’histoire, son besoin de liberté, sa force collective et son désir de démocratie en faisant la révolution du 25 janvier, c’est aussi accueillir un grand pays de cinéma dont la présence à Cannes ne s’est jamais démentie.

Cette journée, sur laquelle planera le souvenir du regretté Youssef Chahine, permettra de mettre l'accent sur les forces vives du cinéma égyptien qui sera représenté par des réalisateurs, des acteurs, des producteurs, des techniciens.

L’hommage à l’Egypte aura lieu le mercredi 18 mai et se composera comme suit :

- projection de 18 jours, œuvre collective réunissant les courts métrages de Sherif Arafa, Yousry Nasrallah, Mariam Abou Ouf, Marwan Hamed, Mohamed Aly, Kamla Abou Zikri, Sherif El Bendari, Khaled Marei, Ahmad Abdallah et de Ahmad Alaa.

Dix cinéastes, vingt comédiens, six écrivains, huit chefs opérateurs, huit ingénieurs son, cinq décorateurs, trois costumières, sept monteurs, trois sociétés de postproduction et une dizaine de techniciens ont tourné dans l’urgence, sans budget et de manière complètement bénévole, dix courts métrages de fiction, autour de la révolution du 25 janvier en Egypte. Dix histoires qu’ils ont vécues, entendues ou imaginées. Les recettes de ce film seront consacrées à l’organisation de convois d’éducation politique et civiques dans les villages égyptiens.

Cette projection sera suivie d’un dîner officiel organisé en l’honneur de l’Egypte, avec de nombreux invités et la présence du Ministre de la Culture Egyptien et de l’Ambassadeur de l’Egypte en France.

D’autre part :

- dans la sélection de Cannes Classics : projection d’une copie neuve du Facteur (Al Bostagui) de Hussein Kamal (Egypte, 1968)

- au cinéma de la plage : projection du film Le Cri d’une fourmi de Sameh Abdel Aziz (Egypte, 2011).

Enfin, un concert de West El Bala, un groupe de musiciens égyptiens fera l’ouverture de la Fête des Sélections qui sera donné le 18 mai dans le cadre de la Sélection officielle.

En séances spéciales :

- Plus jamais peur de Mourad Ben Cheikh (Tunisie), documentaire inédit relatant la Révolution tunisienne. A noter aussi qu’une délégation de cinéastes égyptiens participera à la soirée d’ouverture à l’invitation du Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.

- The Big Fix (Surdose) de Josh Tickell (USA), documentaire produit par Peter Fonda.

En séances scolaires destinées aux lycéens :

- Les Hommes libres de Ismäel Ferrouki (Maroc/France) avec Michael Lonsdale et Tahar Rahim.

- Prodigies (La Nuit des enfants rois), film d’animation d’Antoine Charreyron.

Les commentaires sont fermés.