Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Présentation de "La Conquête" de Xavier Durringer : sélection officielle hors compétition Cannes 2011

conquête.jpg

Bien qu’il soit hors compétition, c’est sans aucun doute un des films les plus attendus de cette édition 2011, en raison de son sujet d’autant plus « explosif » qu’il s’agit d’une fiction qui concerne pour la première fois un président français encore  en exercice, de surcroît au plus bas dans les sondages, à un an des présidentielles auxquelles il ne fait quasiment aucun doute qu’il sera candidat.  Lors de la conférence de presse de sélection, Thierry Frémaux a ainsi tenu à précisé que le comité de sélection n’avait subi aucune pression dans un sens ou dans l’autre.

conquete1.jpg

A n’en pas douter, l’affiche qui vient d’être dévoilée fera déjà beaucoup parler, faisant référence à la petite taille du président qui, pour certains, explique en partie son ambition, une affiche qui, de plus, le montre sans tête et avec ses talonnettes.

conquete2.jpg

S’il ne s’agit que du cinquième film de Xavier Durringer, c'est l'historien et documentariste Patrick Rotman qui a écrit le scénario de "La Conquête". Il a notamment tourné (en co-réalisation avec Bertrand Tavernier) « La Guerre sans nom » sur les opérations militaires en Algérie entre 1958 et 1962 ou encore « Été 44 »  sur la libération de la France et la fin de l'Occupation Allemande durant la Seconde Guerre Mondiale ou encore « Les Survivants » composé de témoignages de rescapés des camps de concentration nazis ou enfin le diptyque Chirac. Il est également l’auteur du  scénario de « Nuit noire » (2004) et de « L'Ennemi intime « de Florent Emilio Siri réalisé (2007). Le journaliste Michaël Darmon a également été associé au projet en tant que conseiller à l'écriture.

conquete13.jpg

Le film est produit par Eric et Nicolas Altmeyer qui, jusque-là, avait surtout produit des comédies, « Potiche » de François Ozon étant la dernière en date.

conquete4.jpg

Xavier Durringer a privilégié 3 axes de 2003 à l’élection du 7 mai 2007: 1/les rapports,  particulièrement tendus, avec Jacques Chirac et Dominique de Villepin,2/ son histoire personnelle tourmentée avec Cécilia Sarkozy, et 3/ sa gestion en tant que Ministre de l'Intérieur.

Xavier Durringer dit avoir voulu s'éloigner à la fois de "l'imitation et de la caricature", et déclare n'avoir voulu faire "ni un pamphlet ni un un tract politique de dénonciation". Pour lui il s'agit d'un "scénario shakespearien" et l'univers des hommes politiques relèvent des "mêmes codes que le film noir".

conquete3.jpg

L’Express nous apprend que Nicolas Sarkozy n’irait pas voir le film mais qu'il a reçu Denis Podalydès suite à une lettre de 3 pages de ce dernier (toujours suivant l’Express).

Voilà ce que déclare Denis Podalydès à propos de sa première réaction lorsqu'on lui a proposé ce rôle:  "Un enthousiasme immédiat. Pourquoi ? Le goût des films politiques. Voilà des années que j’attendais d’incarner un homme politique, réel ou fictif. La politique est un formidable champ de jeu et de situations que le cinéma français a peu exploré. À l’étranger, bien des films ont montré la voie: THE QUEEN, IL DIVO, ou W L’IMPROBABLE  PRESIDENT, récemment. Que ce soit Sarkozy, le président en exercice, ne m’a sur le moment pas dérangé et n’a pas entamé mon enthousiasme. Au contraire même. L’envie de jouer dans le présent, au présent. Le désir d’approcher de l’intérieur ce personnage étonnant qu’est Nicolas Sarkozy, qu’on soit de son bord ou non." Il dit aussi s'être passé certaines émissions en boucle comme "cent minutes pour convaincre"

conquete5.jpg

 

Amusant de retrouver Dominique Besnehard dans le rôle de Pierre Charon,  conseiller de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle alors qu’il était conseiller de Ségolène Royal à cette période (il semble avoir pris ses distances depuis).

Avec : Denis Podalydès (Nicolas Sarkozy), Florence Pernel (Cécilia Sarkozy),  Hipolytte   (Claude Guéant),  Samuel Labarthe (Dominique de Villepin), Bernard Lecoq (Jacques Chirac), Grégory Fitoussi (LaurentSolly), Dominique Besnehard (Pierre Charon), Pierre Cassignard (Frédéric Lefebvre), Saida Jawad (Rachida Daty), Mathias Mlekuz (Franck Louvrier), Bernadette Chirac (Michèle Moretti), Henri Guaino (Michel Bompoil)

Durée : 1H45

conquete15.jpg

Synopsis : 6 mai 2007, second tour de l'élection présidentielle. Alors que les Français s’apprêtent à élire leur nouveau Président, Nicolas Sarkozy, sûr de sa victoire, reste cloîtré chez lui, en peignoir, sombre et abattu. Toute la journée, il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s'écouler défilent: elles racontent l'irrésistible ascension de Sarkozy, semée de coups tordus, de coups de gueule et d'affrontements en coulisse. La conquête : L'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme.

Date de sortie : 18 mai 2011

conquete10.jpg

Site officiel du film: http://la-conquete.gaumont.fr/ 

 

 Filmographie (cinéma) de Xavier Durringer:

1993 : La Nage indienne, avec Karin Viard et Gérald Laroche

1997 : J'irai au paradis car l'enfer est ici, avec Arnaud Giovaninetti et Claire Keim

2001 : Les oreilles sur le dos, avec Béatrice Dalle

2005 : Chok-Dee, avec Bernard Giraudeau et Dida Diafat

2011 : La Conquête, avec Denis Podalydès

Les commentaires sont fermés.