Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le programme du Festival de Cannes 2010 commenté

cannes4.jpg

Avant de revenir plus en détails  (sur In the mood for Cannes) sur chaque film de cette sélection cannoise 2010, je vous propose quelques commentaires sur cette programmation que, contrairement à ce qui  a pu être dit ici ou là, je trouve, certes  dans la continuité, mais nullement décevante et au contraire riche de jolies promesses. Pour ceux  qui reprochent au Festival de mettre essentiellement en compétition des réalisateurs confirmés ayant par ailleurs déjà souvent concouru ou même ayant déjà été récompensés à Cannes, soulignons d'abord que le festival est avant tout le meilleur du cinéma mondial (et n'aspire pas forcément à être un découvreur de talents même si ce rôle est souvent joué par « Un Certain Regard ») mais aussi un festival dont le poids n'est pas seulement cinématographique mais également politique, comme le démontre fréquemment son palmarès et sa palme d'or et comme il l'a démontré encore cette année avec l'invitation de Gilles Jacob adressée au réalisateur iranien Jafar Panahi pour qu'il fasse partie du jury, un geste symbolique fort. Jafar Panahi est en effet actuellement emprisonné en Iran pour avoir soutenu ouvertement l'opposition au président Mahmoud Ahmadinejad.

Précisons au préalable que la conférence de presse a été boycottée par quatre grandes agences de presse en protestation contre les conditions de la couverture vidéo du Festival. Rappelons également que le Festival de Cannes est l'événement le plus médiatisé au monde.

Lors de cette conférence, après un hommage au cinéaste Werner Schroeter décédé dans la nuit du 12 au 13 avril dernier, il a d'abord été confirmé que Tim Burton serait le Président du jury, que Kristin Scott-Thomas serait la maîtresse de cérémonie de l'ouverture et de la clôture et que « Robin Hood » de Ridley Scott ferait l'ouverture (lequel sortira par ailleurs le même jour en France avant sa sortie mondiale le 14 mai). Il a également été précisé que les organisateurs avaient reçu moins de films qu'à l'accoutumée, crise oblige...

On retrouve donc des habitués de la Croisette  comme l'Iranien Abbas Kiarostami (Membre du jury du Festival de Cannes en 1993, 2002 et 2005. Il a aussi été président du jury de la Caméra d'or au festival de Cannes 2005. Ill a parallèlement présenté dix films, dont trois en compétitions à Cannes où il a notamment reçu la palme d'or en 1997 pour « Le goût de la cerise ») dont la rumeur de la sélection avait déjà fait des vagues avant son annonce puisqu'une de ses interprètes, Juliette Binoche, figure sur l'affiche de cette édition 2010 ; Rachid Bouchareb (mémorable prix d'interprétation collectif en 2006 pour « Indigènes » qui présente cette année « Hors-la-loi » , une sorte de fausse suite d' « Indigènes » avec les mêmes interprètes à l'exception de Samy Naceri), le Britannique Mike Leigh (prix de la mise en scène en 1993 pour « Naked » et palme d'or 1996 pour « Secrets et mensonges » auquel je préfère au passage le magistral « All or nothing ») ; le Russe Nikita Mikhalkov (notamment grand prix du jury en 1994 pour « Soleil trompeur », il avait par ailleurs fait l'ouverture avec le romanesque « Le Barbier de Sibérie » en 1996) ou encore le Français Xavier Beauvois (prix du jury en 1995 avec « N'oublie pas que tu vas mourir »)  qui présente cette année « Des hommes et des dieux ».

 On retrouve donc  trois films français en compétition avec, outre Xavier Beauvois : « Tournée » de Mathieu Amalric et  « La Princesse de Montpensier » de Bertrand Tavernier (une vraie victoire après les problèmes financiers connus par le film, je reviendrai en détails sur les films français en sélection). Il n'est pour l'instant pas totalement exclu qu'un quatrième film s'ajoute à la liste puisque seulement 16 sur 20 films de la sélection officielle ont été annoncés.

 C'est hors compétition (comme d'habitude) que nous retrouverons Woody Allen avec « You will meet a tall dark stranger » mais aussi Oliver Stone (pour la suite de « Wall Street » intitulée «  Wall Street, l'argent ne dort jamais ») et Stephen Frears pour « Tamara Drewe »). Le très attendu « Tree of life » de Terrence Malick n'étant pas prêt, il n'est pour l'instant pas annoncé et les espoirs qu'il figure en sélection semblent assez minces.

Le festival se veut aussi une nouvelle fois explorateur du monde, « fenêtre ouverte sur le monde » avec cette année des films en compétition en provenance de pays plus rarement (voire jamais) en sélection et notamment provenant du Tchad avec « Un homme qui crie n'est pas un ours qui danse » de Mahamat Saleh Haroun ou encore le film Ukrainien « You, my joy » de Serguei Loznitsa mais en revanche un seul film américain « Fair game » de Doug Liman.

Le cinéma asiatique est à nouveau très présent avec quatre films asiatiques (et non des moindres avec Im Sang-soo, Lee Chang-dong, Takeshi Kitano, Apichatpong Weerasethakul pour réalisateurs).

Je me réjouis de la présence en compétition de Alejandro González Iñárritu pour « Biutiful », un cinéaste qui m'avait tellement époustouflée avec « Babel » (prix de la mise en scène du Festival de Cannes 2006).

Après l'hommage que lui avait rendu le festival en 2008, le jeune (102 ans !) Manoel de Oliveira sera à nouveau présent, cette fois dans la section « Un Certain Regard » alors que Jean-Luc Godard effectuera son grand retour  avec « Socialisme ». N'oublions pas non plus en effet les 18 films en sélection dans la catégorie « Un Certain regard », des films plus « en marge » dont je vous parlerai également ultérieurement plus en détails.

 Parmi les (toujours nombreuses) personnalités attendues nous pouvons d'ores et déjà annoncer : Jamel Debbouze, Juliette Binoche, Javier Bardem, Antonio, Banderas, Cate Blanchett, Sean Penn, Michael Douglas...

Lors de son passage au Grand Journal de Canal+ , le 15 avril dernier, le toujours très enthousiaste Thierry Frémaux , interrogé sur une éventuelle thématique récurrente de cette sélection a souligné que beaucoup de films évoquaient les « mondes virtuels », mais comme chaque année le festival sera sans nul doute à nouveau un reflet très instructif de l'état du monde, de ses blessures secrètes dévoilées au grand jour et sur grand écran ou encore de ses espoirs et ses combats. Le monde virtuel est une nouvelle (ir)réalité que le cinéma ne pouvait pas ignorer.

Le jury est peut-être moins « spectaculaire » et moins « glamour » qu'il a pu l'être avec Tim Burton,  comme président: il sera entouré de l'actrice britannique Kate Beckinsale , l'actrice italienne Giovanna Mezzogiorno,  le Directeur italien du Musée National du Cinéma  Alberto Barbera,  l'écrivain scénariste et réalisateur français Emmanuel Carrère, l'acteur porto ricain Benicio Del Toro, le réalisateur espagnol Victor Erice, le réalisateur, acteur et producteur indien Shekhar Kapur.

Quant au jury de la Cinéfonfation et des courts métrages il sera présidé par le réalisateur canadien Atom Egoyan et composé de l'actrice française Emmanuelle Devos, de l'actrice russe Dinara Droukarova,  du réalisateur brésilien Carlos Diegues, du réalisateur espagnol Marc Recha.

Le Jury Un Certain Regard sera présidé par la réalisatrice Claire Denis.

Je termine en vous annonçant que quelques partenariats sont en négociation pour vous fournir un contenu du festival différent et réellement « in the mood for Cannes » mais aussi sur "In the mood for cinema".

A suivre très bientôt et en attendant retrouvez chaque jour la programmation détaillée et prochainement les nouveautés de cette sélection 2010.

Commentaires

  • Beaucoup de réalisateurs que je ne connais pas. Cette année sera mon premier festival, et l'occasion de nombreuses découvertes !
    Aurais-tu quelques astuces pour profiter au maximum de ce festival ? :)

  • @Knorc: Déjà tout dépend de ton accréditation. Quelle est-elle? Bon festival en tout cas!:-)

  • J'ai une accréditation Cannes cinéphile.
    Quand tu disais que tu était accréditée en tant que blogueuse, tu avais réussi à avoir une accréditation presse ?
    Bon festival à toi aussi ;)

  • @Knorc: En fait, les autres années j'avais une accréditation professionnelle (mais pas pour le blog) et cette année j'ai une accréditation presse pro (pour les blogs). Avec Cannes cinéphiles c'est la galère (pas d'accès au Palais et beaucoup d'attente pour les autres sélections mais en se débrouillant bien et en étant motivé tu devrais réussir à voir pas mal de films!) Bonne chance!

Les commentaires sont fermés.