Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cendres et sang

  • L'hommage du Festival de Cannes 2009 à Fanny Ardant: projection en avant-première de sa première réalisation "Cendres et sang"

    ardant.jpg
    © SND

    Le Festival de Cannes a décidé de rendre hommage à Fanny Ardant, notamment en  dévoilant son premier film, CENDRES ET SANG, en séance spéciale, le 22 mai, la veille de la clôture.

    "Dans la grande tradition des hommages cannois, c'est cette année Fanny Ardant que le festival a choisi d'honorer", a déclaré le délégué général du festival Thierry Frémaux. "L'occasion est belle puisque Fanny vient de réaliser son premier film qui démontre que les films d'acteurs se placent toujours de façon singulière dans le paysage cinématographique", a-t-il ajouté.

    Fanny Ardant a joué dans cinq films présentés à Cannes ces dernières années, dont quatre en compétition : RIDICULE (Patrice Leconte) en 1996, TROIS SOEURS (Margarethe Von Trotta) en 1988, LA FAMILLE (Ettore Scola) en 1987 et LES UNS ET LES AUTRES (Claude Lelouch) en 1981. Elle est également apparue dans ROMAN DE GARE (Claude Lelouch), programmé en séances spéciales en 2007.

    Elle  a par ailleurs été membre du jury de la sélection oficielle en 1990.

    Synopsis de "Cendres et sang":  Un été à Marseille. D'origine étrangère, Judit élève seule ses trois enfants depuis l'assassinat de son mari, dix ans plus tôt. L'aîné, Ismaël, est un garçon de 22 ans qui respire la joie de vivre. Son frère, Pashko,  20 ans, est beaucoup plus taciturne. Quant à Mira, 15 ans, elle est d'une grande gaieté, malgré sa surdité. A l'occasion d'une fête de mariage dans sa famille, Judith décide de revenir au pays avec ses enfants, après dix-huit ans d'absence. Mais son retour ravive les vieilles haines entre clans rivaux. Inexorablement, l'engrenage de la violence se met en marche, le sang versé appelant le sang...

    Casting: avec Ronit Elkabetz, Marc Ruchmann, Abraham Belaga, Claire Bouanich...

    Autre article lié à Fanny Ardant: ma critique de "La femme d'à côté" de François Truffaut avec Fanny Ardant...

    la_femme_d_a_cote_1980_diaporama_portrait.jpg
    femmedacote.jpg