Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cécile de france

  • Compétition officielle Cannes 2011 - "Le gamin au vélo" de Jean-Pierre et Luc Dardenne - Présentation

    gamin2.jpg

    2009_0520almodovar0009.JPG
    Photo inthemoodforcannes (Festival de Cannes 2009, leçon de cinéma à Cannes)

    Chaque jour, jusqu’à mon départ pour Cannes, le 11 mai, je vous ferai partager toutes les informations dont je dispose sur un film en sélection officielle avant que vous en retrouviez ici ma critique, en direct de Cannes. Je commence avec des cinéastes qui figurent dans la catégorie des « habitués » de Cannes pour reprendre le terme employé par Thierry Frémaux lors de la conférence de presse, avec rien de moins que deux palmes d’or pour ces derniers  (pour « Rosetta » en 1999, également récompensé d’un prix d’interprétation féminine,  et pour « L’Enfant », en 2005), un prix du scénario (pour « Le silence de Lorna » en 2008), sans oublier leur leçon de cinéma lors de la 62ème édition du festival (dont vous pouvez retrouver mon compte rendu, ici) …sachant que « Le gamin au vélo » est seulement leur 8ème long-métrage. Vous aurez bien entendu reconnu les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne.

    Des cinéastes qui ne cessent de me surprendre et m’éblouir et j’avoue que la bande-annonce me donne déjà des frissons.  Les Dardenne sont pour moi avant tout des directeurs d’acteurs exceptionnels (j’en veux pour preuve les deux prix d’interprétations reçus à Cannes par des acteurs de leurs films, Emilie Dequenne qu’ils révélèrent dans « Rosetta » en 1999, et pour Olivier Gourmet « Le Fils », en 2002) qui,  forts de leur expérience du documentaire, recréent une réalité  forte et crédible avec des êtres blessés par la vie dont les souffrances se heurtent, se rencontrent, s’aimantent.  Pour eux un acteur doit en savoir le moins possible et aussi en faire le moins possible: "moins tu en dis, plus le spectateur pourra investir les choses". Il faut "toujours contredire l'acteur pour qu'il soit toujours en déséquilibre et ne s'enferme jamais  dans une image de son personnage."avaient-il ainsi spécifié lors de leur leçon de cinéma, à Cannes, en 2009.

     Un cinéma réaliste, humaniste, social sans être revendicatif mais au contraire nous plongeant dans l’intimité des personnages  comme dans « le Silence de Lorna », plus parlant que n’importe quel discours politique et qui dépeint magnifiquement une douloureuse histoire d’amour entre des être au bord du gouffre, sur le fil, une histoire d’amour qui ne dit pas et ne peut dire son nom et qui n’en est que plus poignante.

     Les Dardenne restent les meilleurs cinéastes de l’instant, à la fois de l’intime et de l’universel dans lequel tout peut basculer en une précieuse et douloureuse seconde. Ils sont les maîtres d’œuvre de thrillers intimes.

    Les Dardenne sont donc cette année à nouveau en compétition (pour la 5ème fois !)  pour « Le gamin au vélo », un film d’1H27 avec Cécile de France, Jérémie Rénier, Thomas Doret, Olivier Gourmet.

    Les Dardenne qui choisissent rarement des acteurs connus mais plus souvent des non professionnels qu’ils révèlent bien souvent (comme dans « Rosetta ») ont cette fois dérogé à ce principe en faisant tourner leur compatriote belge Cécile de France.

    gamin1.jpg

    Synopsis :

    Cyril, bientôt 12 ans, n'a qu'une idée en tête : retrouver son père qui l'a placé provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l'accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais Cyril ne voit pas encore l'amour que Samantha lui porte, cet amour dont il a pourtant besoin pour apaiser sa colère ...

    Date de sortie en salles : 18 mai 2011

    gamin3.jpg

    Films déjà présentés à Cannes:

    2008 - LE SILENCE DE LORNA - En Compétition Réalisation, Scénario & Dialogues

    2007 - CHACUN SON CINÉMA - Hors Compétition Réalisation

    2005 - L'ENFANT - En Compétition Réalisation, Scénario & Dialogues

    2002 - LE FILS - En Compétition Réalisation, Réalisation, Scénario & Dialogues, Scénario & Dialogues

    1999 - ROSETTA - En Compétition Réalisation, Réalisation, Scénario & Dialogues, Scénario & Dialogues

    1996 - LA PROMESSE - Section parallèle Réalisation, Réalisation

    1987 - FALSCH - Section parallèle Réalisation, Réalisation

    Leur Palmarès cannois  (sans compter les prix d'interprétation évoqués plus haut):

    2008 - Prix du scénario - LE SILENCE DE LORNA - Long métrage

    2005 - Palme d'Or - L'ENFANT - Long métrage

    1999 - Palme d'Or - ROSETTA - Long métrage

    Membres du Jury:

    2006 - Caméra d’Or - Présidents

    2000 - Courts métrages – Président

     Filmographie (longs-métrages de fiction):

     1987 : Falsch

    1992 : Je pense à vous

    1996 : La Promesse

    1999 : Rosetta

    2002 : Le Fils

    2005 : L'Enfant

    2008 : Le Silence de Lorna

    2011 : Le Gamin au vélo