Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Palme d'or d'Honneur du 72ème Festival de Cannes décernée à Alain Delon

IMG_5032.JPG

Demain aura lieu la conférence de presse du 72ème Festival de Cannes, à 11H, à l'UGC Normandie. A cette occasion, Pierre Lescure et Thierry Frémaux annonceront en direct la sélection officielle de cette édition 2019.

Aujourd'hui a d'ores et déjà été annoncé ce qui sera certainement l'évènement de cette édition : la remise de la Palme d'or d'Honneur à Alain Delon. Une récompense amplement méritée pour l'acteur mythique dont la filmographique contient un nombre record de chefs-d'œuvre ! 

A cette occasion, je vous propose 9 critiques de films avec Delon et le récit des projections du "Guépard" et de "Plein soleil" (projection lors de laquelle a été prise la photo ci-dessous) au Festival de Cannes, respectivement en 2010 et 2013.

Rendez-vous sur mon autre blog Inthemoodforcinema.com ou cliquez ici pour lire l'article en question avec les 9 critiques.

La remise de cette Palme d'or d'Honneur devrait avoir lieu le 19 Mai avec la projection du chef-d'œuvre de Losey, Monsieur Klein (dont vous pouvez retrouver ma critique dans l'article précité ou en cliquant ici).

Extrait du communiqué de presse du Festival de Cannes : "Il appartient tout entier au cinéma, à ses plus belles œuvres et à ses mythes : en 2019, le Festival de Cannes a décidé de décerner une Palme d’or d’Honneur à Alain Delon, afin d’honorer sa magnifique présence dans l’histoire du septième art.

Après Jeanne Moreau, Woody Allen, Bernardo Bertolucci, Jane Fonda, Clint Eastwood, Jean-Paul Belmondo, Manoel de Oliveira, Agnès Varda et Jean-Pierre Léaud, le Festival de Cannes est heureux et fier que le légendaire comédien du Guépard de Luchino Visconti (Palme d’or 1963) ait accepté de recevoir les honneurs de la communauté mondiale."

« Avec Pierre Lescure, nous sommes heureux qu’Alain Delon ait accepté d’être honoré par le Festival, déclare Thierry Frémaux, Délégué général. Il a pourtant longuement hésité, lui qui nous a longtemps refusé cette Palme d’or car il estimait ne devoir venir à Cannes que pour célébrer les metteurs en scène avec lesquels il a travaillé. »

 

D4Lt4ktXoAAqhFd.png

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel