Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

semaine de la critique 2016

  • Semaine de la Critique 2016 : le programme

     

    Ce 18 avril, le délégué général de la Semaine de la critique, Charles Tesson, a annoncé les 7longs-métrages et 10 courts en compétition comme vous le verrez dans le vidéo ci-dessus. La Semaine de la Critique se tiendra du 12 au 20 Mai.

    La plus ancienne section parallèle cannoise, la Semaine de la Critique célèbre cette année sa 55ème édition en mettant à l’honneur les films et talents révélés depuis son 50ème anniversaire. Pour incarner cette édition 50+5, la Semaine a choisi l’actrice Jessica Chastain dans une scène de « Take Shelter », second long métrage de Jeff Nichols qui l’a révélée dans l’un de ses premiers grands rôles et pour lequel Jeff Nichols fut auréat du Grand Prix Nespresso lors de la 50e édition de la Semaine.

    affiche semaine.jpg

    Le jury sera présidé par la comédienne et réalisatrice Valérie Donzelli. Elle sera entourée de Alice Winocour, découverte à la Semaine de la Critique avec Augustine (2011) puis Maryland présenté à Un Certain Regard en 2015 et lauréate du César du meilleur scénario pour Mustang; Nadav Lapid dont L’Institutrice sélectionné en 2014 est salué par la presse comme l’un des films majeurs du cinéma israélien; David Robert Mitchell dont It Follows présenté en compétition en 2014 à la Semaine est déjà devenu un film culte pour toute une génération de cinéphiles et Santiago Mitre, lauréat du Grand Prix Nespresso en 2015 pour Paulina, une œuvre parmi les plus puissantes du jeune cinéma argentin, qui sortira sur les écrans français le 13 avril prochain. Pendant le festival, la Semaine de la Critique déclinera ce 50+5 en 5 Talents Talks, moments de rencontres et de discussions privilégiées autour de ses jeunes talents sur la Plage Nespresso.

    Au programme : cinq premiers films et deux seconds dans la liste des longs-métrages. Les réalisateurs des courts-métrages auront l’opportunité d’intégrer le programme Next Step, un atelier « de formation et d’accompagnement vers le long-métrage ».

    Trois prix seront remis aux lauréats :

    -le Grand Prix Nespresso

    - le prix Révélation France 4

    - le prix Découverte Leica Cine du court-métrage.

    Au programme également des séances spéciales dont le film d’ouverture « Victoria », la nouvelle comédie de Justine Triet avec Virginie Efira, Vincent Lacoste et Melvil Poupaud.

     

    La Semaine de la Critique s’achèvera par les trois premiers courts-métrages de trois réalisatrices débutantes: Laeticia Casta (En moi), Sandrine Kiberlain (Bonne figure), et Chloe Sevigny (Kitty) qui portent « un regard féminin sur la condition d’artiste et le plaisir du jeu » selon Charles Tesson.

    Film d’ouverture :

    Victoria, de Justine Triet (France)

    Compétition :

    Longs-métrages  :

    Albüm, de Mehmet Can Mertoglu (Turquie)

    Diamond Island, de Davy Chou (Cambodge/France)

    Grave, de Julia Ducourneau (France)

    Mimosas, d’Oliver Laxe (Espagne)

    Shavua Ve Yom (One Week and a day), d’Asaph Polonsky (Israël)

    Tramontane, de Vatche Boulghourjian (Liban)

    A Yellow Bird, de K. Rajagopal (Singapour)

    Courts-métrages :

    Arnie, de Rina B. Tsou (Taïwan/Philippines)

    Aascensão, de Pedro Peralta (Portugal)

    Campo de Viboras, de Cristèle Alves Meira (Portugal)

    O Delírio é a redenção dos aflitos, de Fellipe Fernandes (Brésil)

    L’Enfance d’un chef, d’Antoine de Bary (France)

    Limbo, de Konstantina Kotzamani (Grèce)

    Oh what a wonderful feeling, de François Jaros (Canada)

    Prenjak, de Wregas Bhanuteja (Indonésie)

    Le Soldat vierge, d’Erwan Le Duc (France)

    Superbia, de Luca Tóth (Hongrie)

    Films de clôture :

    Bonne figure (Smile), de Sandrine Kiberlain (France) (court-métrage)

    En moi, de Laetitia Casta (France) (court-métrage)

    Kitty, de Chloë Sevigny (États-Unis) (court-métrage)

    Séances spéciales :

    I tempi felici verranno presto, d’Alessandro Comodin (Italie)

    Apnée de Jean-Christophe Meurisse (France)

    Séance 50+5

    Myomano shel tzalam atonot (From the Diary of a Wedding Photographer), de Nadav Lapid (Israël)

    Los pasos del agua, de César Augusto Acevedo (Colombie).

    Retrouvez toutes les infos sur: http://semainedelacritique.com .