Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le formidable programme de Cannes Classics pour les 70 ans du Festival de Cannes

madamede.jpg

Comme annoncé lors de la conférence de presse officielle du festival le mois dernier, le programme de Cannes Classics 2017 sera dédié en grande partie à l'histoire du festival. Comme chaque année, cette sélection permettra d'afficher le travail de valorisation du patrimoine effectué par les sociétés de production, les ayants-droit,  les cinémathèques ou les archives nationales à travers le monde.

Cannes classics permet ainsi de revoir des chefs-d'œuvre de l'histoire du cinéma en copies restaurées. Le programme de l'édition de Cannes Classics 2017 se compose de 24 séances, un court-métrage et cinq documentaires. Les films seront projetés dans le Palais des Festivals, en présence de ceux qui les ont restaurés et lorsqu'ils sont encore parmi nous de ceux qui les ont réalisés.

Seront ainsi projetés 16 films ayant marqué l'histoire du festival  de 1946 à 1992 :

1946 : La Bataille du Rail de René Clément (France) : Grand Prix International de la mise en scène et Prix du Jury International

  • 1953 : Le Salaire de la peur de Henri-Georges Clouzot (1952, France, Italie) : Grand Prix
  • 1956 : Un petit carrousel de fête de Zoltán Fábri (1955, Hongrie) : en Compétition
  • 1957 : Vers l’inconnu ? de Georges Nasser (Liban) : en Compétition
  • 1967 : J’ai même rencontré des Tziganes heureux d'Aleksandar Petrović (Serbie) : en Compétition, Grand Prix Spécial du Jury, Prix de la Critique Internationale - FIPRESCI ex-aequo
  • 1967 : Blow-up de Michelangelo Antonioni (1966, Royaume-Uni, Italie, ÉtatsUnis) : Grand Prix International du Festival
  • 1969 : Matzor (Siège) de Gilberto Tofano (Israël) : en Compétition
  • 1970 : Soleil O de Med Hondo (Mauritanie, France) : Semaine de la Critique
  • 1976 : Babatu, les trois conseils de Jean Rouch (Niger, France) : en Compétition
  • 1976 : L’Empire des sens de Nagisa Oshima (France, Japon) : Quinzaine des Réalisateurs
  • 1980 : All that Jazz (Que le spectacle commence) de Bob Fosse (1979, ÉtatsUnis) : Palme d’or
  • 1981 : L’Homme de fer d'Andrzej Wajda (Pologne) : Palme d’or
  • 1982 : La Permission de Yilmaz Güney, réalisé par Serif Gören (Suisse) : Palme d’or ex-aequo, Prix de la Critique Internationale - FIPRESCI
  • 1983 : La Ballade de Narayama de Shôhei Imamura (Japon) : Palme d’or
  • 1992 : El sol del membrillo (Le Songe de la lumière) de Victor Erice  (Espagne) : Compétition, Prix du Jury ex-aequo, Prix de la Critique Internationale - FIPRESCI
  • 1951-1999 : Une brève histoire des courts métrages présentés par le Festival de Cannes. Un programme présenté par Christian Jeune et Jacques Kermabon.

D'autres évènements, d'autres films restaurés, d'autres invités :

 
         . Madame de… de Max Ophüls (1953, France) : Séance proposée en hommage à Danielle Darrieux à l’occasion de son anniversaire, et présentée par Dominique Besnehard, Pierre Murat et Henri-Jean Servat qui présentera la dernière interview filmée de Danielle Darrieux.
  • L’Atalante de Jean Vigo (1934, France) en copie restaurée 35mm
  • Native Son (Sang noir) de Pierre Chenal (1951, Argentine)
  • Paparazzi de Jacques Rozier (1963, France)
  • Belle de jour de Luis Buñuel (1967, Espagne, France)
  • Et au milieu coule une rivière de Robert Redford (1992, États-Unis)
  • Lucía de Humberto Solas (1968, Cuba)

Documentaires sur le Cinéma :

  • La belge histoire du festival de Cannes de Henri de Gerlache (2017, Belgique)
  • Filmworker de Tony Zierra (2017, États-Unis)
  • Becoming Cary Grant (Cary Grant - de l’autre côté du miroir) de Mark Kidel (2017,France)
  • Jean Douchet, l’enfant agité de Fabien Hagège, Guillaume Namur, Vincent Haasser (2017, France)

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel